top of page

interviews21

Editions Spéciales Visionnaires du 21e Siècle

New Space avec une nouvelle culture d’innovation

31/01/2020

La Table ronde NEW ESPACE organisé par Onera Alumni (Bruno Chanetz) et animée par Florin Paun, ancien chercheur en aérospatiale, expert international en nouvelles stratégies et outils d’innovation pour des entreprises et des gouvernements, membre du CA Alumni-ONERA et de Joint Européen Disruptive Initiative (JEDI) a réuni le jeudi 30 janvier 2020 à l’Hôtel de l’industrie à Paris une centaine des participants jeunes et moins jeunes pour une magnifique échange avec les intervenants : Bertrand de Montluc, commission stratégie et affaires internationales de la 3AF (L’espace et ses enjeux défense), Christelle Astorg-Lepine, CNES (Rôle du CNES dans le soutien étatique de l’écosystème spatial français), Patricia Cymbalista, ONERA (La recherche spatiale de la prochaine décennie dans le contexte européen), Mathias de Dampierre, Starburst (Quelles sources de financement pour les acteurs français ? Les grands enjeux financiers) Philippe Lattes, Aerospace Valley (L’export : présentation des enjeux et structuration de l’écosystème), Alain Dupas, consultant en stratégies spatiales (Comparaison des écosystèmes internationaux d’entrepreneuriat spatial, avec un focus sur les États-Unis et la Chine), Pierre-Elie Morel de Westgaver, PwC Space Practice (Le NewSpace et l'économie spatiale). 

Les interventions admirables par chacun des invités experts sur le sujets de l’importance de nouvelles approches et perspectives pour des avancées scientifiques et d’innovation dans le domaine de l’espace (satellites et leur nouveaux usages potentiel, sécurité, financement, rapidité d’innovation, projets publique-prives et même le rôle des start-up  dans l’espace, etc.) ont été dirigées d’une manière magistrale par Florin Paun qu’une véritable conscience collective d’action ensemble a été créée. . 

Copy Of -New Space avec une nouvelle culture d’innovation

31/01/2020

La Table ronde NEW ESPACE organisé par Onera Alumni (Bruno Chanetz) et animée par Florin Paun, ancien chercheur en aérospatiale, expert international en nouvelles stratégies et outils d’innovation pour des entreprises et des gouvernements, membre du CA Alumni-ONERA et de Joint Européen Disruptive Initiative (JEDI) a réuni le jeudi 30 janvier 2020 à l’Hôtel de l’industrie à Paris une centaine des participants jeunes et moins jeunes pour une magnifique échange avec les intervenants : Bertrand de Montluc, commission stratégie et affaires internationales de la 3AF (L’espace et ses enjeux défense), Christelle Astorg-Lepine, CNES (Rôle du CNES dans le soutien étatique de l’écosystème spatial français), Patricia Cymbalista, ONERA (La recherche spatiale de la prochaine décennie dans le contexte européen), Mathias de Dampierre, Starburst (Quelles sources de financement pour les acteurs français ? Les grands enjeux financiers) Philippe Lattes, Aerospace Valley (L’export : présentation des enjeux et structuration de l’écosystème), Alain Dupas, consultant en stratégies spatiales (Comparaison des écosystèmes internationaux d’entrepreneuriat spatial, avec un focus sur les États-Unis et la Chine), Pierre-Elie Morel de Westgaver, PwC Space Practice (Le NewSpace et l'économie spatiale). 

Les interventions admirables par chacun des invités experts sur le sujets de l’importance de nouvelles approches et perspectives pour des avancées scientifiques et d’innovation dans le domaine de l’espace (satellites et leur nouveaux usages potentiel, sécurité, financement, rapidité d’innovation, projets publique-prives et même le rôle des start-up  dans l’espace, etc.) ont été dirigées d’une manière magistrale par Florin Paun qu’une véritable conscience collective d’action ensemble a été créée. . 

Engagements des investisseurs institutionnels français pour le financement des entreprises technologiques : 6 premiers fonds rendus éligibles à l’initiative

27/01/2020

Le 17 juillet 2019, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, ont reçu le rapport intitulé « Financer la IVème révolution industrielle - Lever le verrou du financement des entreprises technologiques » et rédigé par Philippe Tibi, président de Pergamon campus et professeur d’économie à l’Ecole polytechnique. Ce rapport dressait le constat d’une insuffisante capacité de financement des entreprises technologiques en France au moment de leur accélération industrielle et commerciale.

 

Afin de combler cette faille de marché, les investisseurs institutionnels français se sont engagés le 17 septembre 2019 sous l’égide du président de la République à consacrer plus de 5 milliards d’euros en faveur du financement des entreprises technologiques d’ici le 31 décembre 2022.

 

Bruno Le Maire et Cédric O ont réuni, lundi 13 janvier à Bercy, ces investisseurs pour formaliser ces engagements et marquer le point départ de leur mise en œuvre concrète, à travers la signature d’un document d’engagements ainsi que la publication d’un cahier des charges et d’une charte de gouvernance qui encadrent l’initiative. A cette occasion, les investisseurs ont également annoncé mobiliser 1 milliard d’euros supplémentaires pour cette initiative, portant au total leurs engagements à plus de 6 milliards d’euros.

 

Dans ce cadre, le comité technique réunissant les investisseurs partenaires s’est tenu pour la première fois mercredi 22 janvier, afin de valider les premières candidatures de fonds appelés à investir les montants annoncés. Le comité a reçu et examiné des candidatures de qualité de la part de sociétés de gestion, à qui il a été demandé de démontrer la pertinence de leur offre au regard du cahier des charges de l’initiative.

 

L’objectif de l’initiative est de favoriser l’émergence d’acteurs financiers capables d’accélérer la croissance d’entreprises innovantes pour en faire des leaders régionaux ou mondiaux, et de participer au développement de l’écosystème technologique en France par la création d’expertises spécifiques.

 

Les fonds suivants ont répondu à ces critères et les investisseurs partenaires ont validé, à l’unanimité, leur éligibilité à l’initiative :

Sur le volet de l’investissement non-coté :

« Eurazeo Growth Fund III »

« InfraVia Growth Fund »

« Jeito »

« Partech Growth II » 

 

Sur le volet de l’investissement coté :

« CPR AM – Global Disruptive Technologies »

« Natixis IM Thematics – AI and Robotics »

Le comité des investisseurs partenaires se réunira à intervalle régulier afin d’examiner l’éligibilité des projets d’investissement portés à l’attention de la gouvernance.

IoTerop, une innovation francaise à la hauteur des défis IoT

31/01/2020

"Un seul conseil : foncez ! La capacité d’innovation des Startups en France est phénoménale. Les dispositifs comme le Crédit Impôt Recherche, la qualité des laboratoires et des universités, reconnue sur le plan mondial, boostent littéralement l’excellence des innovations françaises. Ceci, couplé à l’envie d’entreprendre des jeunes générations, fait de la France un territoire incontournable vers lequel se tourner pour transformer l’industrie européenne face à la compétition mondiale." Hatem Oueslati, cofondateur de IoTerop.

ESA new horizons with visionary decisions and action! Interview with Jan Worner, General Director ESA

Add some info about this item

" First of all, we need to include each and every one. Once we have reached a large participation, we need leaders with the courage to accept disruptive ideas and put their own prejudices and conceptions on trial. Having this courage means accepting the failures and turn them into a gain of experience." Jan Worner, General Director of ESA. 

Note: This exclusive interview opens the special édition 2019 Visionary of the 21st century of the European journal (www.interviewfrancophone.net) Interview Francophone (present at the largest International Paris AirShow in Bourget)

Add some info about this item

" Ma vision est que l'Europe définisse l'innovation comme un axe prioritaire dans une politique commune de non dépendance aux grandes puissances. Que les nations choisissent ensemble les sujets et investissent sur des axes porteurs d'une réelle souveraineté correspondant aux valeurs de l'Europe, en impliquant les jeunes générations et un large écosystème qui ne soit pas limité aux seuls grands groupes industriels. "

CNES au coeur du spatial européen! Interview avec Jean-Yves Le Gall, Président du CNES

Add some info about this item

" Comme il le fait depuis plus de 50 ans, le CNES va continuer à faire la course en tête et être un partenaire d’exception pour l’ensemble de la communauté spatiale internationale. Pour cela, il faut maintenir et développer l’excellence scientifique et technologique française et européenne, tout en s’ouvrant à d’autres secteurs économiques qui dépassent les frontières du spatial. " Jean-Yves Le Gall, Président du CNES

2020: Le Président Macron à Jerusalem !

22/01/2020

Jérusalem (AFP) - Au premier jour de sa visite à Jérusalem à l'occasion du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, Le chef de l'Etat français s'est entretenu en matinée avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, puis avec son homologue Reuven Rivlin, qui a salué les efforts français pour juguler l'antisémitisme dont une résolution récente y intégrant l'antisionisme.

 

"L'antisionisme, lorsqu'il est la négation de l'existence d'Israël comme Etat, est un antisémitisme", a déclaré M. Macron, lors d'un point de presse avec le président Rivlin.

 

"Ce qui ne veut pas dire qu'il deviendrait impossible d'avoir des désaccords, de critiquer telle ou telle action du gouvernement d'Israël mais la négation de son existence relève bien aujourd'hui d'une forme contemporaine d'antisémitisme", a-t-il ajouté.

 

Invité avec une quarantaine de dirigeants mondiaux pour commémorer jeudi le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, M. Macron a aussi discuté de l'Iran, sujet de tensions après la mort dans un raid américain à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani.

 

Cette visite intervient au moment où les acteurs régionaux attendent que Washington dévoile le détail de son projet de paix israélo-palestinien.

 

"Il ne s'agit pas pour la France aujourd'hui d'arriver avec une proposition sur la table, j'ai compris que d'autres en avaient, parfois attendues depuis longtemps. Quelque processus de paix que ce soit n'est possible que si les parties en présence veulent bâtir la paix alors la France aidera et dans le rôle qui doit être le sien et sera le sien", a déclaré le président français. 

 

Comme avant lui François Hollande et Jacques Chirac, Emmanuel Macron fera un crochet à Jérusalem-Est pour visiter la basilique Sainte-Anne, détenue par la France, avant de déjeuner avec les représentants des communautés chrétiennes protégées par la France.

La basilique Saint-Anne, construite par les Croisés au XIIe siècle et offerte par l'Empire ottoman à la France en 1856, est l'un des quatre territoires français de Jérusalem.

Jean Paul Gautier à la hauteur de la "haute couture"!

22/01/2020

"Pour cette dernière collection, qui marque mes 50 ans de mode, j'ai eu envie d'être fidèle aux thèmes qui m'ont toujours obsédé : les jeans, les corsets, les marins, l'androgynie, en allant encore plus loin, en les extrapolant, en me lâchant plus que jamais", déclare Jean Paul Gautier. 

 

"Je pense que la mode doit changer. Il y a trop de vêtements, et trop de vêtements qui ne servent à rien. Ne les jetez-pas, recyclez les !". La réponse à toutes nos interrogations est là, elle est tendance : "Ce soir, vous voyez ma première collection haute couture upcycling (...) j'ai utilisé mes archives comme de la matière. Ce que j'ai fait à mes débuts sans moyens, je le fais aujourd'hui avec mon patrimoine pour donner vie à des créations nouvelles". ajoute t'il. 

Le dernier show haute couture printemps-été 2020 sur la scène du théâtre du Châtelet ce 22 janvier 2020 lors de la Fashion Week a été unanimement reconnu à l'image du créateur, "irrévérencieux, festif, et joyeux"

Une nouvelle forme de capital investissement est née: GENEO Capital Entrepreneur

Add some info about this item

50 familles et entrepreneurs s’allient pour créeer GENEO Capital Entrepreneur. Une nouvelle forme de capital investissement est née pour les PME et ETI. 

 

GENEO capitalise sur l’expérience de Fanny LETIER et François RIVOLIER (biographies ci-dessous) et sur le soutien de 50 entrepreneurs ou family offices et de Société Générale, convaincus de l’intérêt du « capital entrepreneur ». Son capital est d’ores et déjà doté de 100M€. La levée de fonds se poursuivra jusqu’à la fin d’année 2019 pour élargir la Communauté GENEO.

Photo: Fanny Letier et Francois Rivolier, fondateurs GENEO Capital Entrepreneur

"Face à la mère" - une piece de théatre qui fascine!

27/01/2020

Petit theatre.. et grande expérience à Paris! ... on rentre ... pour passer une véritable frontière ouverte: " un début dans son propre monde intérieur...tout en voyageant dans le temps de l'enfance de l'écrivain Jean René Lemoine...quel privilège !" nous a témoigné un spectateur ce dimanche. 

 

Une musique subtile qui dessine le décore .. au bout des doigts de Léa Hoffmann au piano... commence cette pièce de théâtre envoûtante qui pendant une heure met en scène avec intelligence la musique, les voix, les regards et mouvements subtiles .. et surtout les magnifiques récits de l'écrivain Lemoine.. 

 

Au delà du jeu des acteurs, de la performance, du choix de laisser libre le spectateur à voyager dans son propre intime... retrouver par magie ses propres souvenir de l'enfance... des pays et des lieux qu'on quittent tous quand on a grandit.. et encore.... cette pièce de théâtre, loin d'être un jeu d'enfant, réalise une véritable catharsis .. Incapables d'empêcher au moins une petite larme de couler, les spectateurs "se sentent guéris un peu de l'une des ruptures qui marquent le plus nov vies à tous ...laisser partir les parents"...

"Je suis depuis longtemps fasciné par la puissance créative qui émane d'Haïti, j'y ai séjourné en 2014 et ramené quelques images pour le compte d'une ONG très impliquée sur place. Après avoir lu des textes de Gary Victor, Jacques Roumain, j'ai découvert Jean René Lemoine grâce à Yanick Lahens et suis tombé en amour de Face à la mère." Jean Philippe Renaud qui a fait la magistrale mise en scène grace aussi au talent  de Sarah Duret- Bernard, Christian Schweda et Lea Clara Hofmann (musique et création sonore). 

 

Tous les acteurs viennent de la fameuse Cours Florent et c'est d'autant plus admirable les échanges privilégiées avec eux après s'avoir laissé emporter par ces créateurs d'émotions...Ce bijoux d'humanité si actuel de nos jours vu les tragédies des émigrants, va se jouer seulement deux fois encore à Paris: le vendredi et le dimanche prochains toujours au Théâtre Croisées des Chemins à Paris. 

Les masques R-PUR captivent les investisseurs !

29/01/2020

Mardi 28 janvier, les masques R-PUR sont présentés au grand public dans l’émission « Qui veut devenir mon associé » sur M6, par Flavien Hello et Matthieu Lecuyer, les fonda-teurs de la start-up R-PUR. Ils suscitent un véritable intérêt chez les investisseurs qui se montrent très généreux.

 

Résultat, un total de 700 000 euros est cumulé, la somme la plus importante depuis le début de l’émission !

 

Delphine André investit 400 000 euros à elle seule, viennent ensuite les contributions de Marc Simoncini de 200 000 euros et d’Eric Larchevèque de 100 000 euros.

 

Ces femmes et hommes d’affaires croient au potentiel de ces masques anti-pollution et l’actualité leur donne raison. En effet, R-PUR propose une solution anti-pollution efficace, ce sont les seuls sur le marché à filtrer 99.98% des particules ultrafines - PM 0.1 - responsables de maladies graves. Ils filtrent des particules allant jusqu'une taille de 50 nanomètres, donc la plupart des virus existants. Outre la capa-cité de protection, il faut aussi prendre en compte le volet herméticité des masques. 100% made in France, élaborés par des chercheurs et ingénieurs français, les masques anti-pollution les plus efficaces au monde sont destinés à tous ! 

Grâce à la somme investie, R-PUR souhaite continuer son développement à l’international, élaborer une nouvelle gamme de produit et plus exactement le modèle enfant. Une autre part des investissements ira au recrutement. Avec la sensibilisation de la population française et mondiale sur les effets dévastateurs de la pollution de l’air sur la santé, R-PUR a dû tripler sa production et doit donc doubler ses effectifs.

Une France forte face à l'antiséitisme

27/01/2020

Symboliquement, aujourd'hui, le jour du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz Birkenau, le Président Emmanuel Macron a évoqué le devoir de mémoire. Le Président a inauguré le Mur des Noms de la Shoah à Paris, où il est inscrit les noms de 76.000 déportés de France. Le Président Macron a promis, dans son discours, de soutenir l'effort collectif de continuer "à raconter la Shoah". 

Nouvelles mesures d’attractivité à destination des start-ups ainsi que de leurs salariés français et internationaux

21/01/2020

"La France a l’ambition claire d'être un pays leader mondial en matière de technologies. Pour y parvenir, notre écosystème technologique doit être profondément international. C'est pourquoi nous avons adopté ces mesures clés pour les talents et les start-ups étrangères" déclare ainsi Cédric O, secrétaire d'état chargé du Numérique.

 

A l’occasion du 3ème Sommet « Choose France! », le Gouvernement annonce des dispositions modifiant deux mesures d’intéressement au capital des salariés et de l’initiative French Tech Visa afin d’attirer les start-ups et les talents étrangers en France. 

 

La France s'impose désormais comme un acteur clé dans le domaine des nouvelles technologies avec un niveau record de 5 milliards d'euros de fonds levés en 2019. Afin de développer cette dynamique, les start-ups doivent être en mesure de recruter et fidéliser les meilleurs talents en France et dans le monde entier. Les dispositions introduites par le Gouvernement soutiendront cette ambition en renforçant l'attractivité de la France.

 

Tout d’abord, ces mesures concernent les bons de souscription de parts de créateur d'entreprise (BSPCE), outil d’intéressement au capital le plus couramment utilisé par les start-ups pour leurs salariés. D’une part, il a été clarifié que les salariés de start-ups étrangères installées en France pourront maintenant recevoir des BSPCE sur les titres de la société-mère. C’est une mesure forte d’attractivité favorisant l’implantation de start-ups en France, notamment dans le contexte du Brexit et l’internationalisation de notre écosystème d’innovation.

 

D’autre part, les employés des start-ups pourront bénéficier d’une décote sur le prix d’exercice de leurs bons par rapport au prix d’acquisition payé par les investisseurs lors de la dernière levée de fonds de la société, lorsqu’ils ne disposent pas des mêmes droits. Les conditions financières seront ainsi plus favorables pour les salariés, élément clé pour les attirer et les fidéliser dans un contexte de fortes tensions sur les recrutements.

 

Par ailleurs, l'exonération des cotisations patronales appliquée aux attributions gratuites d'actions (AGA), un autre outil d'intéressement, a également été étendue. Initialement destinée aux PME n’ayant jamais versé de dividendes, l'exonération peut désormais s'appliquer aux ETI dans les mêmes conditions. Cette extension permettra d'accompagner le développement des scale-ups jusqu’à un niveau de maturité plus élevé, leur permettant ainsi de devenir des acteurs majeurs de la croissance économique française. 

 

Enfin, le French Tech Visa, visa le plus ouvert au monde pour les entreprises technologiques, est maintenant disponible pour les start-ups étrangères basées en France afin de favoriser un meilleur accès aux talents mondiaux. La France dispose ainsi du seul dispositif au monde offrant aux salariés de start-ups l’ensemble des avantages suivants : aucun prérequis en matière de diplôme et de nationalité, extension automatique du visa à la famille, priorité importante en termes de candidatures, validité de quatre ans et possibilité de renouvellement.

EthicAdvisor pour un meilleur 21e siecle

22/01/2020

Après la personnalisation des notes des produits via le prisme des valeurs des utilisateurs, EthicAdvisor continue son engagement pour soutenir les entreprises éthiques tout en récompensant les attitudes à impacts positifs.

 

Depuis plus d'un an maintenant, EthicAdvisor propose des solutions pour découvrir ou redécouvrir la consommation responsable via son site et son application. En résulte une sélection grandissante d'entreprises identifiées comme ayant des impacts positifs sur la santé, la société et la planète. C'est parmi cette sélection que se trouvent des produits éligibles au cashback. Les 2 % de cashback cumulés suite à leurs commandes sont disponibles sur le compte des utilisateurs pour deux options : 1/ les déduire de leurs futurs achats dans une entreprise à impacts de la sélection ou 2/ les donner à une association.

 

EthicAdvisor souhaite que ces 2 % servent à faciliter et encourager les actes à impacts positifs, tout comme Lilo peut faciliter les dons à travers le simple fait de naviguer sur Internet.

PappyHappy!

21/01/2020

Le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans passera de 15 millions à 20 millions en 2030. Les plus de 85 ans au nombre de 1,4 million passeront à 5 millions en 2060 ! La question du logement senior est un enjeu primordial. 

 

Pourquoi une personne âgée décide-t-elle de s'installer dans une maison de retraite ou d'emménager en résidence services seniors ? Quelles en sont les raisons ? Pour répondre à ces questions et pour analyser l'attractivité des logements seniors Papyhappy a réalisé une étude avec le Pôle de gérontologie et d'innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté. A travers cette étude, Papyhappy souhaite mettre un coup de projecteur sur les logements seniors et la perception qu'en ont les Français en 2019. 

 

"Notre meilleur souvenir c’est lorsque nous avons regroupé l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise à l’occasion d’un séminaire. Ces moments sont très fédérateurs et essentiels pour nous, Ils permettent de développer une cohésion très forte entre les membres de l’équipe et les collaborateurs terrain. S’exporter en dehors de nos frontières était un véritable défi technique et humain. Après plusieurs mois de travail, le lancement de papyhappy.es a été un des moments les plus forts de l’entreprise." Joachim Tavares, Fondateur Pappy Happy

Courant vert. Créer pour l'environnement. : une exposition d'exception!

21/01/2020

Du 17 mars au 19 juillet la Fondation groupe EDF présente Courants verts, Créer pour
l’environnement. Pour la première fois en France, une exposition d’envergure qui réunit
des artistes internationaux engagés dans le combat écologique.
Joseph Beuys, Barbara et Michael Leisgen, Lucy et Jorge Orta, Sarah Trouche,
Nicole Dextras, Jéremy Gobé, Nathan Grimes... tous sont résolument engagés à travers
leurs installations, photographies, vidéos ou dessins à affronter les défis que pose
l’Anthropocène : ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur
les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport
à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre.

Sans pessimisme, Courants verts, Créer pour l’environnement souligne avec les œuvres
présentées le processus d’adaptation que traverse aujourd’hui l’humanité. L’exposition
rappelle que l’art joue son rôle dans cette mutation essentielle caractéristique de l’actuelle transition climatique en agissant sur les imaginaires et en proposant de nouveaux récits.
Avertir, Agir et Rêver sont les trois axes qui composent le parcours de l’exposition sous
le regard de son commissaire, Paul Ardenne, historien de l’art et auteur de l’ouvrage
Un Art écologique. Création plasticienne et anthropocène (Le Bord de l’Eau, 2018 ; sec.
Édition augmentée, 2019).  Déployée sur les 400 m² de l’espace Fondation groupe EDF,
l’exposition est accompagnée d’un large volet pédagogique invitant les visiteurs à poursuivre la réflexion engagée à travers des masterclasses, des conférences et des ateliers.

Concernant La Fondation EDF Mettre en lumière les transformations de notre monde et ses enjeux : telle est l’ambition de cet espace culturel qui se veut un lieu de découverte autour de l’art et la technologie où chaque citoyen vient réfléchir à la société de demain. Dans cette sous-station électrique de 400 m2, dont l’entrée est gratuite, experts, artistes ou scientifiques viennent partager leurs idées avec le grand public pour une culture accessible à tous.​

Livre Paris - le Salon du livre en 2020

21/01/2020

Le salon Livre Paris sera organisé en 2020 au Porte de Versailles du 20 à 23 mars. 

 

Livre Paris, crée en 1981 par le Syndicat National de l'Edition, est devenu un événement riche et varié s'ouvrant aux grands catalogues de l'édition contemporaine.

C'est un festival littéraire à part entière, avec une programmation 360°, riche et exigeante, qui invite des grands noms de la littérature d'aujourd'hui et met en lumière les auteurs et les acteurs du livre de demain.

En 2019 le Salon a été inauguré par Messieurs Edouard Philippe, Premier ministre et Franck

Riester ministre de la Culture, Livre Paris a fermé ses portes lundi 18 mars 2019 Exposants et

visiteurs saluent une édition chaleureuse, particulièrement réussie un grand nombre

d’éditeurs et de libraires annoncent des ventes en hausse avec plus de 160 000 visiteurs, la 39 e édition de Livre Paris enregistre une très légère baisse de fréquentation 2 dans un contexte et une actualité sociale tendus avec 3 000 auteurs et 1 200 exposants venus de près de 50 pays, Livre Paris confirme son statut de rendez vous littéraire international incontournable.

« French Fab Investment Desk »

17/12/2019

Agnès Pannier-Runacher a reçu, le 12 décembre, les recommandations de Claude Imauven. Sur cette base, elle a confirmé la mise en place de ce dispositif : le « French Fab Investment Desk » permettra à l’ensemble des entreprises françaises, en particulier les entreprises de taille intermédiaire (ETI), de disposer d’un référent dédié. Ce service comprendra une équipe nationale, dirigée par Simon-Pierre Eury et positionnée au sein de la Direction générale des entreprises (DGE) et s’appuiera sur le réseau des Référents uniques pour les investissements (RUI) présents sur l’ensemble du territoire.

 

Le « French Fab Investment Desk » aura pour mission d’identifier ces projets d’investissement des entreprises, de promouvoir leur localisation en France et de faciliter leur gestion administrative en lien avec les collectivités locales. Ainsi, ce dispositif permettra de mettre en synergie l’ensemble des interlocuteurs de l’Etat (administrations, opérateurs) en lien avec les Régions et les métropoles, pour offrir aux entreprises un suivi individualisé et sur mesure du paquet financier, réglementaire et d’accompagnement lors de l’investissement. Par ailleurs, il sera étroitement associé à la mise en œuvre des conclusions du rapport du député Kasbarian.

 

Dans le cadre du Pacte productif pour le plein emploi, qui passe notamment par le développement d’implantations et de capacités industrielles, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, a lancé le 18 juin dernier deux chantiers visant à faciliter ces implantations sur notre territoire :

•    une mission sur l’accélération des procédures administratives, confiée au député Guillaume Kasbarian, qui a remis ses conclusions le 23 septembre dernier au Premier ministre. Ses recommandations seront reprises intégralement. Celles qui nécessitent une adaptation législative seront examinées devant le Parlement au premier semestre 2020 ;

•    une mission de préfiguration du « French Fab Investment Desk », service public destiné à accompagner les entreprises françaises qui ont des projets d’investissements industriels sur le territoire. Cette mission a été confiée à Claude Imauven, ancien directeur général exécutif du groupe Saint-Gobain.

 

« Le succès de la politique menée ces deux dernières années pour attirer les investissements étrangers en France a fait la preuve de l’efficacité de nos dispositifs d’accompagnement. Avec le "French Fab Investment Desk", nous répondons à un besoin : celui d’offrir aux ETI françaises le même niveau de service et d’accompagnement pour accélérer leurs projets d’investissements industriels. Nos ETI doivent être au cœur de nos politiques économiques. » a précisé Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances.

La nouvelle religion du numerique

16/12/2019

« Mon conseil est d'ouvrir les yeux et de tourner le regard à l'intérieur. Mon conseil est de rester vigilent, sur le qui-vive. Mon conseil est de rester attentif au fait que les outils numériques personnels (en particulier le smartphone), peuvent, s'ils sont mal utilisés, conduire à des conduites addictives qui deviennent de véritables pollutions immatérielles : pollution dans la relation à l'autre, pollution dans la relation au savoir, pollution dans la relation à l'environnement, et aussi et surtout : pollution dans la relation à soi. Ils peuvent nous faire "sortir de nous-mêmes" par une distraction constante et nous éloignent, de façon insidieuse, de nous-même. Mon conseil est d'être conscient des forces en jeu qui nous poussent à l'addiction et à l'aveuglement. Il s'agit de résister avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'aucun retour en arrière ne soit plus possible.

Au final, mon souhait pour les générations du 21e siècle est qu'elles sauront remettre la technologie à sa juste place. Qu'elles sauront utiliser les outils technologiques avec discernement, et ne pas finir par être manipulés par ces outils. Que ces outils deviennent des outils d'émancipation et non pas d'aliénation.  Que l'homme manipule les outils mais qu'il ne soit pas manipulés par eux. » Florence Rodhain, auteur du livre LA NOUVELLE RELIGION DU NUMERIQUE, Editions EMS, Management & Société. 

Le Temps de la Mode

6/12/2019

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Franck Riester, ministre de la Culture, ont annoncé la tenue de la 4ème édition du Forum de la Mode : « Les temps de la mode », vendredi 6 décembre à Bercy. Ce rendez-vous annuel, rassemblant les professionnels du secteur, est une nouvelle occasion de découvrir les problématiques les plus actuelles de cette filière confrontée aux différents temps, économique, culturel, écologique et technologique. Depuis sa première édition, le Forum de la Mode a pour vocation de fédérer la filière qui représente 1 million d’emplois et d’illustrer le dynamisme d’une des plus importantes industries françaises avec 70 milliards d’euros de valeur ajoutée. Les pouvoirs publics accompagnent et soutiennent cette filière créative et économique qui participe au rayonnement de la France à l’international. Les trois premières éditions ont traité des « nouvelles scènes de mode » (2016), des « sens de la mode » (2017) et des « territoires de mode » (2018).

 

Les rythmes effrénés et l’exigence des cycles de mode poussent les entreprises à défier le temps. Pour autant, des prises de conscience liées à l’environnement et à la prise en compte d’une mode durable favorisent le ralentissement de la consommation et l’adoption de nouveaux comportements. Le Forum de la Mode s’attachera cette année aux rapports multiples que la mode entretient avec le temps : enjeux de développement durable, slow et fast fashion, étapes de production, temps et qualité, durée d’utilisation et saisonnalité, mode patrimoniale et tendances. Au cours de la journée, six conversations animeront les débats et seront ponctuées de temps d’échanges avec le public. 

 

Cette journée est organisée par le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de la Culture, dans le cadre du Comité stratégique de filière Mode&Luxe, en coopération avec le Défi (Comité professionnel de développement économique de l’habillement), le Comité professionnel de développement Cuir Chaussure Maroquinerie Ganterie (CTC) et les fédérations professionnelles du secteur de la mode. Le Forum de la Mode 2019 sera ouvert par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances suici par l’intervention de Guillaume de Seynes, président du Comité stratégique de filière des industries de la mode et du luxe, directeur général du Pôle Amont et Participations chez Hermès. 

Slim Khalbous succède à Jean-Paul de Gaudemar à la tête de l'Agence universitaire de la Francophonie

7/12/2019

Slim Khalbous, professeur des universités en sciences de gestion et Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en Tunisie entre août 2016 et décembre 2019, devient, à partir du 8 décembre 2019, Recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Élu par le Conseil d'administration de l'AUF pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois, le Professeur Slim Khalbous assurera la direction générale exécutive de l'Agence.

 

Slim Khalbous a dirigé en parallèle et par intérim le Ministère de l'Éducation (études primaire & secondaire) pendant cinq mois en 2018. Il enseigne depuis 1995 dans les universités tunisiennes, et en tant que professeur-invité dans plusieurs universités en France, au Maroc et au Liban. Il a été directeur général - Doyen élu de HEC Tunis - Université de Carthage de 2011 à 2016.

 

Il est titulaire d'un Doctorat en sciences de gestion (2000), d'un DEA en gestion d'entreprise de l'Université de Toulouse (1994) et d'un DEA en science politique de l'Institut d'Études Politiques de Toulouse (1996).

 

Le Professeur Slim Khalbous a publié́ plusieurs articles dans le domaine du management interculturel, de l'esprit d'entreprise et de la communication marketing. Il est par ailleurs militant dans plusieurs associations scientifiques et de la société́ civile. Il a été notamment le fondateur et rédacteur en chef de la Revue Tunisienne du Marketing. De plus, Slim Khalbous est un entrepreneur et le fondateur de deux entreprises dans le domaine du développement stratégique, des études de marché, de la communication et des TIC.

 

Il succède à Jean-Paul de Gaudemar, professeur agrégé de sciences économiques, en poste à la direction de l'AUF de 2015 à 2019. Précédemment conseiller spécial auprès de la Secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et la Recherche en France, Geneviève Fioraso, puis de Najat Vallaud-Belkacem et de Thierry Mandon, après avoir été de 2012 à 2014, Conseiller Éducation du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault. Il a également été directeur à la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, recteur des académies de Strasbourg (1991-1997), Toulouse (1997-2000) et Aix-Marseille (2004-2012) et directeur de l'enseignement scolaire au ministère de l'Éducation nationale (2000-2004).

 

« Je tiens à rendre hommage à mon collègue Jean-Paul qui a parfaitement incarné l'esprit de l'Agence durant son mandat. Grâce à lui et son équipe, l'AUF a maintenu son attractivité en se rapprochant des 1000 membres en 2019. L'Agence a également adopté et commencé la mise en œuvre d'une stratégie ambitieuse 2017-2021 pour le développement de la Francophonie universitaire », a déclaré Slim Khalbous lors de la cérémonie de passation entre les deux recteurs, organisée par le Président de l'AUF, Sorin Mihai Cîmpeanu, à l'Université de Montréal, laquelle héberge le siège de l'Agence depuis sa création.

 

Slim Khalbous souhaite « poursuivre avec l'ensemble de l'équipe de l'Agence la mise en place de cette stratégie et élaborer celle de la période 2021-2024. Une stratégie qui devrait permettre à l'AUF de confirmer son changement de palier pour devenir l'acteur incontournable de l'espace Francophone en matière de savoir et de développement des compétences dans le monde. Il entend développer davantage encore les thèmes transversaux de prédilection de l'Agence et de la Francophonie en général, à savoir la numérisation, la modernisation des systèmes éducatifs, l'employabilité, l'innovation et l'esprit entrepreneurial.  Il s'attachera enfin à mettre l'AUF au service de l'attractivité de la Francophonie universitaire, scientifique et professionnelle auprès de la jeunesse mondiale. »

 

Le Président de l'AUF, Sorin Mihai Cîmpeanu, a « remercié le Recteur sortant et félicité le nouveau pour son élection et lui a souhaité plein succès dans ses nouvelles fonctions ».

L'écologie et la mobilité lors de la grève en France. Les Cars Macron !

7/12/2019

Dans le cadre du mouvement social en cours, le ministère de la Transition écologique et solidaire, suit en permanence la disponibilité des produits pétroliers dans les dépôts et leur acheminement jusqu’aux consommateurs.

Le ministère tient tout d’abord à souligner que toutes les raffineries de France métropolitaine continuent à produire et que la majorité d’entre elles continuent d’assurer les expéditions de carburants normalement.

Au-delà de ces sites de production, le niveau des stocks dans les dépôts pétroliers est bon et ne suscite aucune inquiétude. La logistique pétrolière en France est robuste puisqu’elle repose sur un réseau dense de 200 dépôts, alimentés par oléoducs, par voie fluviale, maritime ou ferroviaire, et une distribution par camion-citerne pour les derniers kilomètres jusqu’aux stations-service.

Aussi, il est rappelé qu’il n'est pas nécessaire d'effectuer un plein si l'on ne compte pas faire un usage immédiat de son véhicule. Les « pleins de précaution » ne sont d'aucune utilité compte tenu du fait que les stocks sont à un bon niveau. Ils peuvent en revanche contribuer à créer des points de tension sur certaines stations-service. L'état de la situation dans les stations-service et des prix à la pompe est disponible en toute transparence via le site https://www.prix-carburants.gouv.fr/

 

" S’agissant maintenant des moyens alternatifs, le Gouvernement a souhaité mobiliser tous les opérateurs publics et privés pour apporter des solutions complémentaires et concrètes aux Français. Je vous annonce que ce qu’on appelle les « cars Macron » pourront circuler demain entre Saint-Denis et Massy en desservant Paris intra-muros. Nous avons veillé à ce que les tarifs proposés soient accessibles et le nombre de « cars Macron » sera également augmenté partout en France sur les longues distances.

J’ai, par ailleurs, demandé aux VTC de limiter la hausse des tarifs appliqués à leurs courses, ce qu’ils ont accepté. Vous savez, il s’agit là du coefficient multiplicateur qui est appliqué en cas de fortes demandes. Je leur ai également demandé de mobiliser les 28 000 VTC sur le terrain et ce, dès demain matin.

Les taxis seront également au rendez-vous. Leurs tarifs étant réglementés, il n'y aura aucune majoration et ils se sont engagés à favoriser les courses partagées c'est-à-dire la prise en charge de plusieurs clients à l'occasion d'une même course.

Je rappelle que le covoiturage fait l'objet d'un dispositif exceptionnel mis en place par la région Ile-de-France. Demain et dans les jours qui viennent, les passagers pourront voyager gratuitement et les conducteurs seront défrayés à hauteur de 4 euros par trajet. Dans les autres métropoles françaises, des plateformes, telles que BlaBlaCar, subventionneront elles-mêmes les conducteurs à hauteur de 2 euros par trajet.

Enfin, en lien avec la communauté portuaire de Paris, nous mobilisons une dizaine de bateaux supplémentaires, en plus des navettes Batobus." Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports

5 Decembre: manifestations en France!

5/12/2019

Plus de 800.000 manifestants dans toute la France ont defilé ce jeudi 5 décembre lors d’une mobilisation massive contre la réforme des retraites. 

Quelques incidents provoqués par les groupes ultra ont été métrisés par les policiers, notament par des brigades BRAVE qui ont permi que la manifestation se déroule jusqu’au bout. Les manifestants avec des profiles divers, des étudiants, des retraites, des enseignants, des employés des hopitaux, guides par les syndicats annoncent déjà la reconduite de la greve et des manifesations. 

L'architecture générale de la réforme sera présentée par le Premier Ministre la semaine prochaine. 

RESET! - une conférence clé pour le choix du numérique au 21e siècle

3/12/2019

La Fing a conduit en 2019 une réflexion autour d'un #RESET du numérique, concrétisée par deux tribunes dans Le Monde en janvier et en septembre, et par différents temps d'échange, ateliers, productions. La réflexion collective a permis de qualifier des leviers très significatifs : ’adoption de critères communs (éthiques, sociaux, environnementaux) par les grands commanditaires publics et privés; l ’engagement des concepteurs, développeurs, designers ; l’investissement long-termiste; la pression de l’opinion et des consommateurs, l’exigence des générations futures; la construction collective de régulations; une transformation des formations supérieures et professionnelles au numérique, etc. 

"S’agissant du numérique, force est de constater qu’aujourd’hui aucun acteur ne peut rien tout seul, particulièrement à l’échelle européenne ou française, et par rapport aux grands acteurs mondiaux (GAFAM). Il est donc essentiel d’unir nos forces et moyens ! Pour passer de la réflexion à l'action, la Fing et ses partenaires (ADEME, la Métropole Européenne de Lille,

la 27e région, Le groupe La Poste, la Maif, Orange, Berger-Levrault et Vraiment Vraiment) engagent un programme collectif à vocation d'impact, avec l'objectif - immodeste mais vital - de "réinventer le numérique" : travailler concrètement à changer certaines conditions-clés dans lesquelles il se développe, afin qu'il contribue plus clairement au bien commun. Le mode opératoire de ce dispositif sera collectif : il s’agira d’imaginer et de faire émerger des coalitions d'acteurs hétérogènes qui s'accorderont sur des objectifs à court-moyen terme (échéance 2022), pour arriver à de premiers résultats concrets." reset.fing.org #RESET. 

Parmi les participants à ce projet visionnaire RESET il y a : ADEME, ANACT, #APTIC, ARCEP, Assemblée virtuelle, Association ICI, Auxilia/Chronos, Berger-Levrault, Cap Digital, le Carrefour des innovations sociales, CFDT, Chaire Good in Tech, CIGREF, CNAF, CNIL / LINC, Collectivité de Corse, Conseil départemental de l ’Ardèche, Conseil départemental de l a Seine-Saint-Denis, Conseil National du numérique, l a Coop des Communs, Cozy Cloud, Cre@tic Cdg59 / DECLIC, Daphni, Demain.ai, Les Designers Ethiques, Design Friction, Digital Commons Consortium, Digital.green, Digital New Deal Foundation, DINUM, Edtech One, Espace 19, Fondation Croix Rouge Française, Le Garage Numérique, Genève Lab, Groupe l a Poste, Happy Dev, Horizons publics, l 'Institut Mines Télécom, l'Institut du numérique responsable, Kontnü, La 27e Région, Latitudes, Communauté d’agglomération La Rochelle, Leboncoin, l a MACIF, l a MAIF, la MedNum, Metalaw, Métropole Européenne de Lille, Mission Société Numérique, Natural Idées, Orange, Origens Media Lab, Ouishare, Les Petits débrouillards, Plurality University, POP, Qwant, la Région Bretagne, Renault, Réseau Canopé, Sciences Po, Sharers & Workers, Vraiment Vraiment, UNAF, Université.

L'OTAN à Londres: le temps d'une évolution inspirée par Paris!

3/12/2019

En amont du Sommet de l’OTAN, le Président Macron, aux cotés du Président Trump a réitéré son opinion lors de la conférence de presse concernant l’état de « mort cérébrale » de l’Otan. 

 

“Mes déclarations ont suscité quelques réactions, mais je maintiens ce que j’ai dit”, a déclaré le chef de l’État. “Je suis content que ma déclaration ait provoqué des réactions, je voulais secouer tout le monde”, a-t-il ajouté, en se montrant fermement en faveur d’un renforcement de l’engagement des pays européens au sein de l’OTAN et d'une focalisation des efforts de l'Alliance pour résoudre le problème du terrorisme. 

La Roumanie vient de choisir son Président!

Klaus Iohannis réélu avec plus de 63% des suffrages

Le président sortant, le pro-européen Klaus Iohannis, est réélu avec plus de 63% des suffrages d'après les sondages à la sortie des urnes, contre l'ex-Premier ministre Viorica Dancila, PSD. Le taux de participation a été d'environ 50% avec une participation record au vote de la diaspora. 

"L'émigration et l'accès à internet, qui ont permis aux Roumains de découvrir l'Europe de l'ouest, ont modifié leurs préférences électorales, au détriment du candidat PSD, Viorica Dancila", explique l'anthropologue Vintila Mihailescu. Au premier tour il y a deux semaines, Mme Dancila avait recueilli moins de 3% des voix parmi l'importante diaspora roumaine.

 

"La gagnante aujourd'hui est la Roumanie moderne, la Roumanie européenne, la Roumanie normale", a déclaré Klaus Iohannis devant la presse dans son premier discours de vainqueur.

L'ancien maire de Sibiu, Klaus Iohannis, d'origine allemande et âgé de 60 ans, préside depuis 2014 la Roumanie, membre de l'Union européenne.

 

Actions courageuses des maires face aux defis du 21e siecle!

Interview avec Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

" Les défis sont nombreux et ont en commun la question démocratique. Sur chaque sujet il faudrait pouvoir permettre l’intervention citoyenne dans la construction d’une pensée collective, d’actions communes, qui poussent à ne pas simplement concerter mais partager le pouvoir de décision." Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers.

L'inauguration du premier lieu de formation de Simplon.co à Montreuil Seine-Saint-Denis

Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique, se rendra le 21 novembre 2019 à l’inauguration du premier lieu de formation de Simplon.co à Montreuil Seine-Saint-Denis.

Cette première implantation à Montreuil, qui sera suivie de nombreuses autres sur le territoire, va permettre à l’entreprise de déployer des apprentissages et formations innovantes labélisées Grand Ecole du Numérique, afin de mettre le numérique au service de l’intérêt général et à la portée de tous !  

« Aujourd’hui, dans le numérique de nombreux postes sont à pourvoir notamment dans les start-ups qui, par leur croissance, créent tous types d’emplois et recherchent des profils de tous horizons.  Alors, il est primordial que ce secteur soit une chance de réussite pour tous. Simplon par ses formations innovantes et inclusives permet à tous les talents d’accéder à l’emploi. C’est donc pour moi important d’être présent aujourd’hui pour saluer le travail quotidien des femmes et des hommes de terrain, pour accélérer l’implication des acteurs privés et pour réaffirmer l’engagement de l’Etat à vos côtés. », déclare Cédric O.

"Le numérique ne sera vecteur de progrès que s’il est partagé par tous"

27/11/2019

« Chaque année, le Baromètre du Numérique permet de prendre le pouls de l’évolution des usages et de mesurer l’impact des actions menées. Le constat est sans appel : le numérique envahit progressivement la vie quotidienne des français. Il bouleverse nos habitudes, nos relations humaines, au travail comme à la maison. Si c’est une chance qui porte de nouvelles opportunités, c’est aussi un extraordinaire défi d’adaptation pour chacun d’entre nous mais également un défi collectif pour que tous les citoyens puissent accéder et être parties prenantes de cette de cette révolution numérique. Le numérique ne sera vecteur de progrès que s’il est partagé par tous.Nous avons déjà engagé de nombreux chantiers (notamment en matière d’amélioration de la qualité des démarches administratives en ligne), mais les résultats du Baromètre nous invitent à aller encore plus loin et à redoubler d’efforts. En particulier, l’Etat devra garantir à chaque citoyen la possibilité, à proximité de chez lui, d’être accompagné pour qu’il s’approprie les nouveaux usages du numérique. Nous travaillons activement avec les collectivités territoriales et les acteurs de terrain en ce sens.  » a déclaré Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, lors de la présentation des principaux chiffres du 19ème Baromètre du Numérique ; en présence des équipes de l’ARCEP, du CGE et de la Mission Société Numérique.

Salon des Maires 2019 : "Unir et rassembler!"

Le président de la République Emmanuel Macron est longuement intervenu lors de la séance solennelle d’ouverture du congrès de l’AMF sans faire, au final, la moindre annonce. Il a, à sa manière, parfaitement illustré la formule utilisée dans son discours par André Laignel, premier vice-président délégué de l’association : « Le ton a changé, mais pas le fond ».

Le ton était, en effet, chaleureux et amical vis-à-vis des maires, bien loin de la désastreuse campagne « Balance ton maire », rappelée « pour la dernière fois » par François Baroin lors de son discours d’ouverture. « J’ai tant appris de vous », a lancé le président de la République aux milliers de maires rassemblés dans le Grand auditorium. Multipliant les remerciements et les hommages aux maires (« J’ai besoin de vous », « Votre rôle est déterminant », « Je veux agir et faire avec vous »), Emmanuel Macron s’est même présenté comme « le maire de la commune France ». Il a insisté sur la complémentarité de l’action de l’État et des collectivités (« État et communes sont les bras armés d’une République qui protège »). « Unir et rassembler », a-t-il répété plusieurs fois dans son discours, doit être le « viatique commun » des maires et du gouvernement.

Le Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) s’est tenu les 20, 21 et 22 novembre à Paris, Porte de Versailles. Il a réuni plus de 800 exposants, dont 35% qui exposaient pour la première fois. 60,04% des visiteurs sont issus du secteur public dont 41,02% élus (maires, adjoints au maire, présidents d’EPCI…).

 

65,98% des visiteurs sont originaires des régions hors Ile-de-France (dont 10,14 % venant d’Auvergne-Rhône Alpes, 7,28% des Hauts de France, 6,95% du Grand Est, 6,83% de la Nouvelle Aquitaine et 6,30% d’Occitanie,… et 1,99% des Départements et Collectivités d’Outre-Mer).

 

Organisé par le groupe Infopro Digital, le Salon des Maires et des Collectivités Locales est la première manifestation professionnelle nationale du marché des collectivités locales. Il réunit tous les grands acteurs de la commande publique avec l’ensemble de leurs partenaires institutionnels ou spécialisés dans la gestion, les services, l’aménagement et le développement des villes, départements et régions de France.

CIVITIME® réalise sa première levée de fonds auprès de LOIRE VALLEY INVEST

Après une première année réussie de lancement des ventes de son serious game digital dédié à la RSE, la jeune entreprise de Tours (Indre-et-Loire) CIVITIME® accélère le développement et la commercialisation de son service à destination des entreprises, grâce à l’entrée à son capital du fonds d’investissement Loire Valley Invest.


Cette levée de fonds va permettre à CIVITIME® de recruter de nouvelles compétences, d’adapter sa solution à d’autres thématiques, et de mettre de l’intelligence derrière le jeu afin d’identifier les signaux faibles et signaux forts de l’engagement.

CIVITIME est un serious game, collaboratif et personnalisable, permettant aux entreprises d’améliorer l’engagement de leurs collaborateurs en développant leur sentiment d’appartenance. L’entreprise a été créée début 2018 par son dirigeant actuel Anthony MOLLÉ. 

CIVITIME® est également accompagné par BPI France et Dev’Up à travers son programme d’accélération Scale’Up,pour assurer l’amélioration des solutions digitales qu’elle commercialise auprès des grandes et moyennes entreprises (L’Oréal, Crédit Agricole, France Boissons, Barrière…) L’entreprise s’appuie sur une équipe technique composée de compétences variées (développement web, game design, psychologue du travail, UX/UI) que le dirigeant souhaite renforcer dans les deux ans à venir.

Le fonds LOIRE VALLEY INVEST, lancé en avril 2017 est doté de 21,5 millions d’euros et est souscrit par BPI, la Région Centre Val de Loire, les métropoles d’Orléans et de Tours, des partenaires bancaires (Crédit Agricole Centre Loire, Caisse d’Epargne Loire Centre, Banque Populaire Val de France, BNPP), des partenaires industriels et institutionnels (Groupama Paris Val de France, THELEM Assurances, EDF, Michelin, Revicentre). GO CAPITAL, au travers de ses 6 FPCI sous gestion (GO CAPITAL Amorçage I et II, Ouest Ventures I, II et III et Loire Valley Invest) a investi dans plus de 100 entreprises essentiellement dans les domaines du Digital, de la Santé et de la Transition Energétique.

« Il est primordial pour nous de continuer à faire évoluer notre serious game sur la forme, et également sur le fond, afin de proposer à nos clients une expertise approfondie sur les différents leviers d’engagement des salariés en entreprise. » affirme Anthony MOLLÉ, Président de CIVITIME®.

Le nouveau Commissaire européen Thierry Breton face aux GAFAM

"Le 14 novembre 2019 l'ancien PDG d'Atos a été confirmé par le Parlement Européen dans la fonction de commissaire européen au Marché intérieur, à l'Industrie, à la Défense, à l'Espace et au Numérique. Dans le cadre de ce vaste portefeuille, l'ancien ministre de l'Economie sous Jacques Chirac, de 2005 à 2007, aura notamment à gérer les enjeux afférents aux géants américains du numérique, écrasant toute concurrence en Europe. Thierry Breton a déjà affirmé dans un interview LES ECHOS que ces acteurs, souvent regroupés sous l'acronyme Gafa (ou Gafam), pour Google, Amazon, Facebook, Apple (et Microsoft) captent trop de valeur. 

"A côté des trois espaces — territorial, maritime et aérien — un quatrième est apparu : l'espace informationnel, au sein duquel les données représentent "un enjeu essentiel" et qui dans son ensemble constitue "un enjeu économique et de souveraineté majeur, comme pour les trois autres espaces au cours des siècles passés". " avait précisé Thierry Breton dans la presse française.  

PRODUITS AVARIÉS SUR AMAZON ?

Suite à l’enquête du média CNBC qui a révélé l’ampleur des ventes d’aliments périmés sur la Marketplace d’Amazon aux Etats-Unis, Mounir Mahjoubi, député et ex-secrétaire d’Etat chargé du Numérique, a formulé une question écrite au ministre de l’Economie. Le député souhaite s’informer des intentions du gouvernement pour garantir aux clients français des places de marché en ligne des produits sûrs et respectueux des normes.

 

 “Des produits avariés vendus sur un grand site de e-commerce ? Aux USA, c’est tous les jours sur Amazon.” fustige Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’Etat au Numérique et actuel député du 19ème arrondissement de Paris. Le 20 octobre dernier, le média états-unien CNBC a révélé qu’une part non négligeable de l’alimentation expédiée sur la Marketplace d’Amazon était périmée (lien). L’analyse des journalistes s’appuie sur les commentaires des acheteurs. Aux Etats-Unis, pour les 100 produits alimentaires ayant le plus de succès sur la Marketplace d'Amazon, 40% des vendeurs tiers possèdent plus de cinq avis dénonçant un produit avarié. L’alimentation pour bébé est touchée.

 

Mounir Mahjoubi alerte : “En France, des clients en sont aussi victimes !”. En effet, “une recherche furtive sur la Marketplace française d’Amazon suffit pour tomber sur des centaines de commentaires similaires”. Les places de marché en ligne se développent rapidement et les ventes alimentaires y sont de plus en plus nombreuses. Pour Mounir Mahjoubi, “nous ne devons tolérer aucun compromis sur la sécurité des aliments, qu’ils soient vendus en boutique ou sur internet”. Le député compte s’en assurer : “J’ai demandé officiellement au Ministère de l’Economie qu’Amazon et les autres places de marché respectent toutes nos règles”. 

En 2019, le FASTT et la FNAIM signent un partenariat pour le logement des intérimaires avec le dispositif de garantie « Confiance-Bailleur »

En début d'année 2019, Emmanuel Maillet, président du Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) et Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM annonçaient la signature d'un partenariat pour la promotion et le déploiement du dispositif de garantie des loyers impayés pour les salariés intérimaires intitulé « Confiance-Bailleur. » Le prochain Congrès National de la FNAIM, organisé les 25 et 26 novembre au Carrousel du Louvre et auquel le FASTT participera, sera l'occasion de le présenter aux professionnels de l'immobilier. 

Ce dispositif proposé par le FASTT garantit aux bailleurs-propriétaires l'encaissement des loyers des salariés intérimaires à 100% et à date fixe. Gratuit pendant 3 ans, ce service s'appuie sur la garantie Visale d'Action Logement dont il renforce les effets. Il inclut également une assurance dégradation immobilière, une assistance juridique étendue, un service de prévention des litiges ainsi qu'une couverture de la vacance locative pendant 4 mois.

 

« Ce partenariat traduit la volonté commune de faciliter l'accès au logement des salariés intérimaires et de permettre aux adhérents de la FNAIM de proposer cette solution sécurisée à leurs clients. » explique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

 

FASTT Confiance-Bailleur est un dispositif qui permet de certifier les dossiers des candidats locataires salariés intérimaires, après évaluation du projet et de la solvabilité. Il garantit le versement du loyer à date certaine, sans retard. Si besoin, « Confiance-Bailleur » engage les procédures de recouvrement qui s'imposent et actionne la garantie Visale, tout cela sans aucun surcoût pour le professionnel et son mandant.

 

L'agence immobilière délègue ainsi les appels de loyer et charges auprès du locataire, l'établissement des quittances, l'encaissement des loyers. Tout cela en préservant la relation avec ses clients. Labellisé par la FNAIM, Confiance-Bailleur s'interdit toutes démarches et prospections auprès des propriétaires-bailleurs ayant signé un mandat de gestion avec l'administrateur du bien.

 

Depuis son lancement, y compris sur les zones tendues, Confiance-Bailleur a permis de signer 5 600 baux dont la moitié via des agences immobilières. Le succès est au rendez-vous, car les professionnels de l'immobilier qui l'ont adopté, y ont trouvé un double intérêt : celui de développer leur activité tout en allégeant leur charge de gestion.

 

« Le FASTT est ravi que la FNAIM se joigne au combat pour permettre aux salariés intérimaires d'être mieux accompagnés dans leur recherche de logement. Il s'agit pour nous d'un allié de taille qui nous aidera à rassurer les professionnels du logement sur ce statut encore parfois mal considéré » précise Emmanuel Maillet, président du FASTT.

Paris Peace Forum 2019

Advancing the most promising governance initiatives

On 13 November 2018, 10 projects were selected among 121 showcased at the first edition of the Forum to benefit from the SCUP’s customized support.

Beyond its immediate political impact, the Paris Peace Forum aims to advance the most promising governance projects, and to demonstrate that it is still possible to improve the collective response to global challenges in a deteriorated international environment. 

In this context, a Scale-up Committee (SCUP) was set up in 2018 to provide year-long personalized support to some of the projects showcased at the Paris Peace Forum, with progress to be assessed during the following edition of the Forum. The projects supported through the Forum’s scale-up initiative are selected for having the highest potential of development while tackling crucial global governance issues. 

STRATEGIC PARTNERS of the Paris Forum for Peace 2019: 

European Commission, Luminate, Open Society Foundations, Qatar Foundation

PARTENAIRES PRINCIPAUX

Aga Khan Development Network, Auditoire, Ford Foundation, Microsoft, Recanati-Kaplan Family

GRAND PARTNERS

Groupe ADP, Agence française de développement (AFD), Allen & Overy, Carnegie Corporation of New York, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (Giz), Kaspersky, L'Oréal, Mazars, Métropole du Grand Paris, Mohamed Bin Zayed Species Conservation Fund, Stiftung Mercator

BUSINESS PARTNERS

Axa, BNP Paribas, Crédit Mutuel, La Poste

Pour une cybersecurité éuropéenne qui rassure!

" Le temps joue contre la France et l’Europe. Les géants industriels ne font pas partie de nos territoires même si certaines grandes entreprises méritantes tirent leur épingle du jeu sur des chemins qui restent cependant à ce stade trop étroits. Il nous faut invariablement avancer ensemble, unir nos forces, nos investissements, notre matière grise dans le cadre d’un projet structurant pour essayer d’endiguer une perte inéducable de notre indépendance qui conduira à l’asservissement de populations entières et à la perte de notre libre arbitre jusqu’à en oublier notre passé et nos valeurs nous empêchant ainsi d’assurer aux générations à venir ce que toute société doit assurer : la pérennité d’un monde meilleur ou l’on agit et ou l’on ne se cantonne pas à un rôle de spectateur passif et soumis." Jean-Marie Giraudon,  CEO chez BlueCerts

Le marketing digital pour un meilleur 21e siècle

" L’innovation résulte de l’importance que nous portons à l’humain chez JVWEB. Nous demandons très régulièrement à nos collaborateurs s’ils ont tout pour réussir, quel problème de leur quotidien ils cherchent à résoudre et ce qu’est pour eux une journée réussie.

Au travers de ces questions, nous tâchons de leur apporter de l’aide sous de multiples formes comme de la formation, du matériel, des solutions technologiques ou de simples explications. Cela leur permet de ne jamais rester bloqués, de toujours évoluer et d’avoir sans cesse envie d’améliorer leur façon de faire leur travail.

Chez nous, l’innovation vient du terrain, de ce que les équipes rencontrent au quotidien, chacun s’améliore un petit peu en permanence, ce qui donne des innovations importantes à la fin de l’année." Jonathan Vidor, Président et fondateur de JVWEB

Interview à Paris avec l'auteur d'un mémorable livre: "Mémoires d'un arbre"

"There are an estimated 3 trillion trees on Earth—about half the number estimated for twelve thousand years ago. Every year 5 billion trees are planted, 15 billion are cut. This should be definitively reversed, and then some. By absorbing carbon dioxide as part of the photosynthesis process and turning it into oxygen, and by evaporating water into the air, trees cool the planet. The good news is that there are more trees in the Northern Hemisphere now than there were one hundred years ago. The solution is simple: the more trees we plant, and the fewer trees we cut, the better it is for the planet and for all of us." Guido Mina di Sospiro, author of "Mémoires d'un arbre"

HANDICAP

Conclusions des Tables rondes au Medef avenue Bosquet sur la réforme de l’emploi

des personnes en situation de handicap

 

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Les intervenants ont mis l’accent sur la nécessité d’une loi coconstruite avec les entreprises

et les organismes paritaires et surtout pilotée dans le temps contrairement aux 30

dernières années !

Seul au monde

La réforme procure des moyens supplémentaires, mais elle connaît des carences en

matière d’accompagnement, notamment des PME.

Une fiscalisation démotivante

Les travailleurs indépendants handicapés risquent de disposer de beaucoup moins de

leviers pour se développer avec le recentrage au 1er janvier 2020 des dépenses déductibles

de la contribution, passant de 13 catégories de dépenses à seulement 3.

Une raison de se réjouir

Les établissements et services d'aide par le travail (Ésat) bénéficient d’une montée en

qualité au cours des dernières années.

C’est le Medef Île-de-France qui a organisé la table ronde sous l’initiative de Hervé Allart de Hees, président du Medef de l’Est Parisien. 

EMMAÜS FETE SES 70 ANS !

Les 27 500 compagnons, salariés et bénévoles Emmaüs proposent exceptionnellement une plongée inédite au cœur du mouvement fondé par l'abbé Pierre.
48h pour (re)découvrir son histoire, ses engagements et ses combats mais aussi expérimenter un modèle de société alternatif.
 
48h de fête et d'amitié, rythmées par des animations originales et gratuites.
Au programme : des expositions, des défilés de mode, des concerts, des projections de film, des ateliers de customisation d'objets, du street art, des jeux de piste, des soupes populaires et des caravanes à crêpes, des conférences et des débats, des fanfares, des chorales, des goûters festifs pour les enfants et des grandes ventes spéciales 70 ans... 
Un week-end anniversaire à ne pas manquer pour explorer la diversité d'un mouvement qui se réinvente perpétuellement pour lutter contre toutes les formes d'exclusion.

Audition sur le projet de loi de finances 2020 devant la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale

L’aviation civile : investissements pour la sécurité et limitation des impacts environnementaux

 

"L’aviation civile dispose de 2,029 Mds €.

Un effort particulier est réalisé en faveur de l’investissement à hauteur de 18 M€ supplémentaires par rapport à 2019, soit 316 M€. Ces investissements sont notamment indispensables pour la fourniture de services performants et de qualité, en accord avec le nouveau plan de performance européen 2020-2024. En matière environnementale, le secteur est appelé à évoluer. La politique du Gouvernement vise à favoriser l’incorporation de bio-carburants dans le kérosène. Nous travaillons également à l’optimisation des trajectoires directes pour limiter la consommation de carburant et les nuisances sonores.

La recherche et l’innovation

Je voudrais terminer cette revue par le soutien à la recherche et à l’innovation. Il s’agit d’un axe fondamental, il s’agit pour nous d’impulser la transition écologique de nos filières économiques, mais aussi de développer nos filières de la transition. Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les députés, je vous remercie et me tiens à votre disposition avec Jean-Baptiste Djebbari pour répondre à vos questions. " Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire

Paris – Mercredi 9 octobre 2019

« Pacte productif pour le plein emploi »

Le Pacte productif pour le plein emploi a été présenté aujourd’hui à Bercy par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances

Dans son discours on présente 5 grandes orientations stratégiques annoncées par le ministre pour bâtir un nouveau modèle de production français. Ces orientations, qui seront débattues pendant 6 mois avec les Français, les collectivités, les maires de France, les responsables syndicaux et les chefs d’entreprise, pourront conduire si nécessaire à une loi PACTE 2 à l’automne 2020 et à des dispositions fiscales dans le projet de loi de finances pour 2021.

1er orientation : atteindre une économie zéro carbone en 2050

2ème orientation : anticiper les besoins de compétences et former pour 2025.

3ème orientation : devenir une économie de rupture technologique.

4ème orientation : être compétitif pour produire en France.  

5ème orientation : engager un nouvel acte de décentralisation en matière de développement économique.

Une femme brillante qui met le monde au cœur de la mode

" Trop souvent, les jeunes créateurs doivent emprunter un véritable chemin de croix et ne sont pas suffisamment mis en relation avec les professionnels du secteur de la mode. Cependant, une structure comme le sommet international de la mode à Paris soutient le développement de jeunes marques en jouant le rôle d’incubateur et d’accompagnateur. La plupart des créateurs que nous accompagnons se tournent vers nous à la suite d’une expérience professionnelle auprès d’une grande marque. Notre rôle consiste alors à les orienter vers les bons interlocuteurs. C’est la raison pour laquelle nous construisons des partenariats. Dans cet esprit, nous avons travaillons en étroite collaboration avec la Fédération Française du Prêt-à-Porter féminin et de haute couture. Parallèlement, d’autres intervenants professionnels jouent également un rôle de relais. L’Evénement se développera de plus en plus car nous souhaitons donner de plus en plus accès à un réseau international et comptons organiser des conférences et colloques qui permettent aux différents acteurs d’entrer en relation." Djamila Kerdoun, Fondatrice du Sommet International de la Mode

TROPISME ACADÉMIE : PENSER LA VILLE DANS LE CADRE DU FESTIVAL MÉTROPOLISME

Depuis son ouverture en janvier 2019, Tropisme est une ville. Ses habitants y vivent au quotidien, y mangent, y travaillent, mangent, pensent, dansent. Du 27 septembre au 13 octobre, le festival MÉTROPOLISME profite de ce contexte pour questionner la ville de demain face aux grands défis climatiques, technologiques et migratoires qui nous secouent.

En lien avec la Cité Intelligente de la Métropole de Montpellier, la SERM, des architectes, penseurs, chercheurs, universitaires, artistes, nous imaginons un cycle de rencontres, tables rondes, workshop et démonstrations pour questionner la ville de demain autour de plusieurs thématiques. Chaque thème est abordé à travers une ou plusieurs tables rondes, une expérience collective et un objet culturel qui y donne un autre éclairage.

 

« Montpelliérains, faites une croix dans votre agenda, MÉTROPOLISME est désormais le grand rendez-vous annuel de la Halle Tropisme ! »

Liftup, une innovation au cœur des solutions et de la solidarite

« Il n’y a pas d’expérience plus satisfaisante qu’une autre mais un constat unanime et inhabituel pour un matériel : le RAIZER est simple d’utilisation, efficace et permet de mettre un terme définitif à de mauvaises pratiques souvent génératrices de douleurs pour l’aidant et la personne relevée. Pour tous y compris les pouvoirs publics, le RAIZER associe solution et prévention des risques professionnels ! » Helle Stig Nørgaard, responsable des ventes chez Liftup

4e édition du Sommet International de la mode : un événement exceptionnel qui habille avec intelligence le Paris d’élégance !

Djamila Kerdoun, fondatrice de DK Ambassador et Presidente du Sommet International de la Mode (le SIM) cloture la Fashion Week de Paris avec un immense show de défilés qui a réuni les créateurs de la mode internationale de demain, « une mode d’auteurs » qui se distingue par l’indépendance de son créateur, l’univers et l’originalité. 

 

La quatrième édition de ce Sommet international, qui soutient l’originalité et l’audace de la «Mode d’auteurs-créateurs », a eu lieu le 1er Octobre 2019 dans le cadre prestigieux de l’ Hôtel Le Meurice, Rue de Rivoli, dans le fameux Triangle d’Or de Paris et au coeur même de la Haute Couture parisienne avec comme parrain le grand créateur Monsieur Franck Sorbier. Le thème du sommet international était « L’art et la mode ». L'Excellence et les talents mondiaux à Paris", ont accueilli avec enthousiasme et éblouissement par plus de 200 convives, ambassadeurs et acteurs de la Mode ainsi que par la presse française et internationale. 

Grâce au Sommet International de la Mode, une nouvelle vague de créateurs de la Mode Internationale ait arrivée pour la première fois en France, après avoir été découvert pour certains d’entre eux aux Etats-Unis (Candace Caldwell for Bodé Exotica brand, Carmin Muhammad for Al Nisa Design brand, Dorothea Muhammad for Belle D Kouture brand et Sarah’s Sheikh for Covered Bliss brand); En Amérique Latine (Melissa Valencia Sarmiento pour la marque Disegno); L’Italie (Giuseppe Fata pour la marque Giuseppe Fata); Le Brésil (Lisyane Arize pour la marque Lizzi); Les UAE (Emirats Arabes Unis, pour Eman Al Flamrzi); la Chine (Shiran Jiang) Et enfin la France représentée par Laura Da Costa et Alessandro Tedone. Une dizaine de créateurs internationaux ont défilé durant ce sommet international de la mode avec le soutien de notre Parrain Monsieur Franck Sorbier.

Depuis toujours la Présidente du Djamila Kerdoun soutient l’originalité de la mode en valorisant les stylistes étrangers, qu'elle définit comme des "auteurs créateurs" qui sont célèbres dans leurs propres pays, mais pas au niveau international. Son rôle est de mettre en lumière les talents avec la collaboration des meilleurs experts de la Fashion-sphère mondiale, du Middle East en passant par les États-Unis, l’Afrique, l'Asie et l’Europe. À travers le Sommet International de la mode et son concept, Djamila Kerdoun, vise à accompagner les créateurs français et étrangers (Europe, Afrique, Amérique, Moyen-Orient, Maghreb, Asie...) qui souhaitent avoir plus de visibilité sur la scène internationale de la Mode. « C’est rare de voir autant de créateurs du monde, de différentes cultures et inspirations défiler en même temps sur le même podium à Paris. L’élégance existe partout, donc j’ai décidé de la présenter et de la faire défiler ensemble » ! Notre responsabilité et notre fierté est de mieux valoriser l’excellence des nouveaux talents, les potentiels cachés mais surtout donner plus de perspectives d’avenir aux talents venus d'’ailleurs. 

Le Sommet International de la Mode à Paris se veut de par sa créativité et sa singularité, le plus grand Sommet International de la Mode.

Global Green New Deal: les maires reconnaissent l’urgence climatique mondiale

Copenhague, Danemark (9 octobre 2019) – Eric Garcetti, maire de Los Angeles et président nouvellement élu du C40, a annoncé aujourd’hui aux côtés des maires du monde entier, dont Copenhague, Paris, Rio de Janeiro, Sydney et Tokyo, son soutien en faveur d’un Global Green New Deal (Nouveau Pacte vert mondial en français) et a reconnu l’urgence climatique mondiale. 

 

Les maires du C40, menés par les maires Eric Garcetti et Anne Hidalgo, annoncent leur soutien à un Global Green New Deal en faveur de « mesures visant à contrer l’urgence climatique, par la réattribution impérative, fondamentale et irréversible des ressources mondiales dépensées pour les énergies fossiles ».

 

Les maires de 94 villes leaders dans l'action climatique, rejoints par des jeunes activistes pour le climat et des représentants du monde des affaires, des syndicats et de la société civile reconnaissent l’urgence climatique mondiale.

Un rassemblement sans précédent de 80 maires et de plusieurs centaines de leaders pour le climat, provenant de tous les secteurs, engagés à atteindre l’objectif de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, aura lieu lors du Sommet mondial des maires du C40 à Copenhague.

« En tant que maires, notre grande priorité est de garantir la sécurité de nos citoyens. » déclare Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40. « L'Accord de Paris a été signé dans notre ville il y a bientôt 4 ans. Puis il y a tout juste un mois, les leaders du monde entiers réunis à New York ont à nouveau échoué à se mettre d'accord sur les mesures suffisantes pour contrer la crise climatique. Leur incapacité menace directement tous les citoyens du monde alors que le temps nous est compté. Le Global Green New Deal est l'atout pour gagner cette course contre la montre, et tous les décisionnaires doivent prendre leurs responsabilités face à ce défi. »

 

« En matière d'action pour le climat, personne ne fait plus que les villes, mais personne n'en fait assez, » a dit Eric Garcetti, maire de Los Angeles. « Nous entrons dans une décennie décisive pour la préservation de notre planète et la justice environnementale pour chaque communauté - et je suis fier de présider le C40 en ce moment critique. Ensemble, nous continuerons à défendre le monde et à promouvoir une vie meilleure et plus équitable pour tous ceux qui y vivent. »

 

« Copenhague reconnait l'urgence climatique et s'engage dans le Global Green New Deal, car le changement du climat met en péril la sécurité, la santé publique et la prospérité, a lancé le maire de Copenhague Frank Jensen. « Il faut agir, et agir ensemble. Pas de doute, les villes possèdent déjà un grand nombre des solutions vertes dont nous avons besoin. »

 

« C'est dans les villes que la lutte contre le changement climatique sera en grande partie gagnée ou perdue ", a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. "Lors du Sommet sur l'action climatique qui s'est tenu en septembre aux Nations-Unies, au moins 70 pays et 100 villes ont convenu d'améliorer leurs plans nationaux d'ici 2020 - nous devons tirer parti de cet élan. Les villes sont au cœur de cette course, et je félicite le C40 pour son leadership en ce moment critique. »

 

« La nécessité d'une action audacieuse pour le climat se fait plus urgente, et les maires et les villes montrent la voie et obtiennent des résultats », a déclaré Michael R. Bloomberg, Président du Conseil d'administration du C40, Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'action climatique et maire de New York de 2002-2013. « Ensemble, les villes du C40 ont pris des milliers de mesures efficaces pour réduire les émissions de carbone, et elles prouvent comment la lutte contre le changement climatique contribue à stimuler la croissance économique et à améliorer la santé publique. Il n'y a pas de temps à perdre. »

 

« Cette coalition et les engagements en faveur d'un Green New Deal global sont très encourageants, a ajouté Alexandria Ocasio-Cortez, représentante du 14e district de New York à la Chambre des représentants des États-Unis. « Si nous unissons nos forces à l'échelle mondiale, alors nous saurons saisir cette chance pour faire face à notre plus grande menace. » 

 

« Dans un contexte d’urgence climatique, la seule réponse possible est l’action. L’intensité et la fréquence de certains aléas climatiques augmenteront et Montréal est prête à relever le défi avec audace. Aux côtés d’autres villes, nous avons pris plusieurs engagements, dont le One Planet Charter, le Deadline 2020, le Compact of Mayors et la déclaration du Sommet des élus locaux de Paris 2015. En reconnaissant l’urgence climatique et en s’engageant à atteindre la carboneutralité en 2050, Montréal a inscrit la lutte contre les changements climatiques au cœur de ses engagements », a affirmé la maire de Montréal, Valérie Plante.

Le Sommet mondial des maires du C40 a été possible grâce au soutien de Grundfos, Novo Nordisk, Dell Technologies, IKEA, Microsoft, Rambøll, Velux et The Bernard van Leer Foundation.

BPI FRANCE en 2019

52 000, c’est le nombre de participants à la 5e édition de Bpifrance Inno Génération. Créateurs d’entreprise, startuppers, TPE, PME, ETI, grands groupes, étudiants, chercheurs…ils avaient TOUS à rendez-vous à l’AccorHotels Arena pour le plus grand rassemblement business d’Europe.

Agnès Pannier-Runacher signe avec 17 homologues européens une déclaration listant les priorités d’une politique industrielle européenne ambitieuse

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a participé ce vendredi 4 octobre à Vienne (Autriche) à la réunion ministérielle des « Amis de l’industrie », à l’invitation de la ministre autrichienne du Numérique et de l’Economie, Elisabeth Udolf-Strobel, pour définir des priorités communes ambitieuses en matière de politique industrielle en vue d’alimenter la stratégie de politique industrielle de la prochaine Commission européenne.

« La déclaration des "Amis de l’industrie" de Vienne est un signal fort envoyé à la nouvelle Commission en faveur d’une politique industrielle européenne ambitieuse qui s’incarne dans des projets concrets. Dans un environnement mondial incertain et de plus en plus concurrentiel, nous devons engager une transformation rapide de notre industrie pour l’adapter aux défis de la concurrence numérique et de la transition écologique. Cela suppose de faire évoluer nos politiques commerciale et concurrentielle en fonction de la réalité des marchés du XXIème siècle et d’unir nos forces pour être à la hauteur de nos compétiteurs américains et chinois en matière d’innovation » a  déclaré Agnès Pannier-Runacher à l’issue de la conférence.

La première réunion ministérielle des « Amis de l’industrie » a été lancée à l’initiative de la France en 2013. Depuis, cinq autres conférences ont été organisées, la dernière s’étant tenue à Paris en décembre 2018. Ces réunions offrent une tribune aux Etats membres les plus volontaires pour doter l’Union européenne d’une vision stratégique pour son industrie et définir ses priorités d’actions.

 

Les « Amis de l’Industrie » ont adopté ce jour une déclaration appelant à renforcer les actions en faveur de l’industrie dans quatre domaines clés :

 

  • Investir dans l’innovation pour assurer notre souveraineté économique future, notamment en matière d’intelligence artificielle, en soutenant les innovations de rupture, en créant les conditions pour mieux partager et exploiter les données des entreprises européennes et en adoptant des règles pour limiter le pouvoir de marché excessif des grandes plateformes numériques  ;

  • Développer les chaînes de valeur stratégiques en Europe, notamment en simplifiant l’élaboration de grands projets européens comme le PIIEC sur les batteries des véhicules électriques;

  • Transformer l’industrie pour répondre au défi climatique, notamment en développant et favorisant l’industrialisation des technologies bas-carbones et de l’économie circulaire en Europe et en examinant les mesures possibles pour lutter contre les fuites de carbone, tels qu’un mécanisme inclusion carbone compatible avec les règles de l’OMC;

  • Renforcer la compétitivité industrielle européenne, notamment par une politique commerciale conjuguant ouverture internationale dans le cadre de l’OMC et meilleure application des principes de réciprocité, avec la nomination d’un « Chief Trade Enforcement Officer » au sein de la Commission, ainsi que par des règles de concurrence modernisées pour mieux prendre en compte les enjeux de concurrence loyale et la question des acquisitions prédatrices pour les entreprises du numérique et les entreprises innovantes.

RDV à Numérique en Commun[s] les 17 et 18 octobre 2019 à Marseille

Pour la deuxième année consécutive, la Mission Société Numérique (service du Gouvernement) co-organise avec La MedNum l’événement Numérique en Commun[s] qui se tiendra les 17 et 18 octobre prochains à Marseille : https://www.numerique-en-commun.fr.

 

Ces deux jours de rencontres professionnelles rassembleront des collectivités territoriales, des entreprises, des chercheurs, des médiateurs numériques, des travailleurs sociaux, des tiers-lieux, des élus et des administrations, tous impliqués pour faire ensemble la société numérique de demain. Cette édition sera essentiellement consacrée aux enjeux, dispositifs et solutions pour créer une société numérique inclusive, innovante, responsable et économiquement soutenable. Ces journées s’inscrivent dans la continuité de la première édition de Nantes, qui avait réuni plus de 850 décideurs et acteurs du numérique au service du développement des territoires.

Le Gouvernement et les collectivités des Hauts-de-France ont trouvé un accord sur le financement du Canal Seine-Nord Europe

Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d'État auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire, en charge des Transports, ont été reçus ce vendredi 4 octobre par Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts-de-France, en présence de Frans Desmedt, vice-président du Conseil départemental de l’Oise, Jean-Claude Leroy, président du Conseil départemental du Pas-de-Calais, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord et Laurent Somon, président du Conseil départemental de la Somme pour une réunion de travail consacrée au projet de Canal Seine-Nord Europe.

 

Les Ministres se félicitent de l’accord qui a été trouvé sur le financement du projet, qui contribuera à la dynamisation économique des territoires qu’il traverse et qui favorisera la transition écologique grâce au report du transport de marchandises de la route vers le fluvial.

Les termes de l’accord sont les suivants : 

-      Une contribution budgétaire de l’Etat d’1,1 Md€ sera versée à la société du Canal Seine-Nord Europe par l’Agence de financement des infrastructures de transport (AFITF). Un amendement au projet de loi de finances (PLF) pour 2020 sera présenté au Parlement pour la mobilisation de ressources additionnelles.

-      Une contribution d’1,1 Md€ des collectivités territoriales pourra le cas échéant être financée au moyen d’un emprunt.

-      S’agissant du reste à financer, l’Etat aidera à la mise en place de ressources à assiette locale pour financer la contribution d’équilibre, dont le montant sera garanti par les collectivités.

A ces contributions s’ajouteront les financements apportés par l’Union européenne au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), à hauteur de 50 % du montant des études et de 40 % du montant des travaux.

Les prochains échanges permettront de préciser le cadencement et les modalités concrètes des apports des différents financeurs.

A la demande des collectivités et de la société du Canal Seine-Nord Europe, un rescrit fiscal vient d’être accordé à la société, qui lui permettra de déduire la TVA qui lui est facturée.

Grâce à l’implication de tous les acteurs locaux et à la mobilisation de l’Etat, deux cent ans après l’inauguration du Canal de Saint-Quentin, la liaison de la Seine à l’Escaut va enfin voir le jour. 

« Entrepreneurs, n’ayez pas peur ! Donnez-vous le monde comme champ d’action! »

Interview avec Michel JONQUÈRES, le 30 septembre 2019

’’Aimez le monde, les consommateurs de tous pays: n’ayez pas peur d’affronter la concurrence, sachez souvent la contourner avec des partenaires locaux qui vous apprendront à comprendre et à aimerles cultures diverses.Soyez des aimants qui attirent parce qu’ils aiment. Allez dans le monde sans arrogance mais avec persévérance pour prendre le temps de bien comprendre vos clients potentiels afin qu’eux-mêmesaient confiance en vous. Car partout c’est la confiance qui fait la réussite commerciale,confiance envers vos clients et confiance de vos clients potentiels ou acquis envers vous, du fait de votre professionnalisme et de votre réactivité à comprendre les besoins des clients potentiels et à les satisfaire.’’ Michel JONQUÈRES, Président de la Commission Internationale du MEDEF Île-de-France, Président du MEDEF Val-d’Oise, Vice-président du Comité CCE Île-de-France.

FONDS MONDIAL J-8. AIDES ET COALITION PLUS APPELLENT EMMANUEL MACRON À NE PAS RATER LE TRAIN DE LA FIN DU SIDA

Ce matin, des militants-es de AIDES et Coalition PLUS ont investi la gare de Lyon afin de rappeler à Emmanuel Macron l’enjeu de la Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui se tiendra les 9 et 10 octobre à Lyon.  À une semaine de l’événement, il est indispensable que le président français annonce une augmentation significative de sa contribution financière (au minimum + 25 %) pour atteindre les objectifs fixés par le Fonds mondial : au moins 14 milliards de dollars.  16 millions de vies sont en jeu.

Les militants-es de AIDES et Coalition PLUS  interpellent le président Macron. Munis-es d’un ballon géant et d’un dispositif incitant les passants-es à se prendre en photo avec les panneaux indiquant les objectifs de la Conférence de reconstitution, ils ont appelé Emmanuel Macron à ne pas « rater le train de la fin du sida ».

 

RAPPEL DES REVENDICATIONS

 

·         Une augmentation de la contribution financière de la France au Fonds mondial de 25 %

               minimum soit 1,35 milliard d’euros pour les trois prochaines années (soit 450 millions par an).

·         Une augmentation globale de la contribution des États pour atteindre un budget supérieur

               à 14 milliards de dollars pour la période 2020-2022 (4,7 milliards par an minimum) ;

·         Une affirmation croissante du leadership français : un réel engagement politique, notamment en faveur des pays desquels le Fonds Mondial se désengage progressivement, et un déploiement des fonds dédiés aux populations clés ;

·         Une mobilisation plus importante des acteurs institutionnels, mais aussi des acteurs privés,

               pour lever les freins à l’accélération de la lutte et favoriser l’accès à l’innovation thérapeutique,

               particulièrement en Afrique francophone ;

·         Une prise en compte effective des besoins des populations clés et des acteurs communautaires dans les instances décisionnelles et le suivi des subventions.

 

Après avoir lancé une campagne de communication interpellant directement Emmanuel Macron, AIDES  rappelle grâce à son action publique réalisée avec Coalition PLUS qu’une augmentation de la contribution française d’au moins 25 % est nécessaire afin d’atteindre le montant minimum de 14 milliards de dollars,  indispensable pour éviter une reprise des épidémies.

 

Après des mois d’interpellation et en investissant la gare de Lyon, point de départ symbolique du trajet vers la fin du sida - la conférence de reconstitution ayant lieu à Lyon - nous demandons une nouvelle fois à Emmanuel Macron d’être à la hauteur de ses engagements. Alors qu’il déclarait lors de son discours à l’ONU le 24 septembre dernier « mettre toute son énergie pour que le Fonds Mondial soit à la hauteur de ses ambitions » car « plus personne ne peut comprendre que pour des raisons financières, que, pour des raisons d'inégalités, il soit aujourd'hui impossible d'accéder à des traitements pour prévenir ou guérir de telles maladies, d'empêcher que ces maladies regagnent du terrain », AIDES tient à lui rappeler que des millions de vies sont en jeu et qu’à moins d’un an de l’échéance fixée par l’ONU*, la bataille est encore loin d’être gagnée.

                                                                                                           

L’appel est donc lancé pour que la France et son président ne ratent pas le train de la fin du sida, le 10 octobre à Lyon.

Le centenaire qui relie les débuts et le futur de l’aéronautique

Plusieurs champions du monde de voltige aérienne, dont l’actuelle championne du monde Aude Lemordant et la double-championne du monde Catherine Maunoury, ainsi que d’autres pilotes de record ont participé au meeting aérien a l’occasion du centenaire 2019.

 

Pour son centenaire en 2019, le musée de l’Air et de l’Espace s’associe avec l’Aéro-Club de France pour proposer un meeting aérien exceptionnel à l’occasion du Carrefour de l’Air.

Partie intégrante du Carrefour de l’Air depuis 2011, le meeting aérien gagne encore de l’ampleur avec la présence, le dimanche 29 septembre, d’avions historiques en provenance des quatre coins du ciel. Ils ont rejoint en vol le mythique tarmac du Bourget.

Dans l’après-midi du dimanche 29 septembre, un show aérien unique a été organisé en partenariat avec l’Aéro-Club de France, soutenu par la DGAC, la Fondation Saint-Exupéry et Paris Aéroport. Acrobaties aériennes d’anciens avions, présentation d’avions en statique sur le tarmac, échanges avec les pilotes, etc. Le meeting aérien offre une occasion exceptionnelle de vivre la conquête de l’air. La Patrouille de France a honoré cet événement en effectuant une démonstration complète pour le public. 

 

On a pu remarquer la présence exceptionnelle au Musée de l’Air et de l’Espace de l’aéronef Coanda 2010 apporte de Roumanie pour le centenaire du musée de l’Air de de l’Espace.

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » ... Hommage populaire pour le President Jacques Chirac est mort

Add some info about this item

La mort du President Jacques Chirac aujourd'hui réuni des hommages magnifiques pour un homme et un president aime par les Francais et respecte pas ses adversaires.

La France salue la publication du rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère 

Add some info about this item

« Ce rapport spécial du GIEC et ses conclusions accablantes résonnent comme un nouvel appel à la mobilisation, pour atténuer le changement climatique mais aussi pour nous y préparer et nous y adapter. Au-delà du diagnostic, les scientifiques nous apportent ici une nouvelle démonstration que le climat et la biodiversité ne sont pas des défis distincts mais un seul et même combat pour la transition écologique, dans lequel la lutte contre le réchauffement climatique et pour la protection du vivant sont interdépendants. Le temps n’est plus seulement aux alertes, il est à l’action : les solutions existent et s’appuient sur la connaissance, sur des actions de reconquête de la biodiversité et d’adaptation des territoires aux risques, notamment grâce à des solutions fondées sur la nature. C’est ce message d’action et d’engagements concrets que porte la France, pour notre pays comme à l’échelle internationale » a déclaré Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire.

 

La France salue la publication aujourd’hui du rapport spécial du GIEC sur « l’océan et la cryosphère dans un climat en évolution ». Fruit d’une collaboration internationale de près de 104 scientifiques issus de plus de 36 pays, du Nord comme du Sud, et sur la base des connaissances les plus récentes, ce nouveau rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) décrit les interactions observées et futures entre réchauffement global et évolutions des mers, des pôles et des glaciers, ainsi que les risques que ces transformations induisent pour les populations humaines et les écosystèmes.

 

Le constat du GIEC est sans appel : le réchauffement s’accélère et l’océan et la cryosphère[1] sont bouleversés par le changement climatique avec notamment des impacts sur les récifs coralliens, les côtes basses et les îles, les écosystèmes de montagne, le pergélisol et les glaciers. Le niveau de la mer s’élève à un rythme de plus en plus rapide et l’absorption croissante de CO2 dans l’océan a entraîné une acidification qui s’accélère. Cette acidification, combinée au réchauffement et à la désoxygénation des eaux, cause de nombreux dommages au système océanique et à la biodiversité marine, avec notamment des effets importants sur la pêche. Les impacts vont donc bien au-delà des milieux qui sont directement affectés et contribuent au réchauffement global de façon alarmante. La fonte de plus en plus marquée des glaces et neiges de l’Arctique affaiblit les capacités naturelles de réfléchissement des rayons solaires (albédo), régulateurs majeurs des températures. L’océan et la cryosphère sont des éléments essentiels du système climatique global et leur connaissance fine est une nécessité fondamentale pour nous permettre d’agir pour réduire notre impact et nous adapter aux changements auxquels nous devons faire face.

 

Cette dégradation des écosystèmes démultiplie les risques pesant sur les populations, en entraînant une dégradation des pêcheries, des dommages sur les infrastructures, des problèmes sur l’approvisionnement en eau douce, des impacts sur la santé humaine, sur la sécurité alimentaire ou encore sur le développement du commerce et du tourisme.

 

Cependant, le rapport démontre qu’il faut réduire d’urgence les émissions de gaz à effet de serre pour limiter l’amplification de tels changements dans le futur et leur lot d’évènements extrêmes. Il est possible de déployer de nombreuses solutions qui améliorent la résilience et préservent les fonctions vitales de l’océan et de la cryosphère. La protection et la restauration des écosystèmes ainsi que le déploiement des solutions fondées sur la nature doivent notamment servir de fondement à notre action pour qu’elle soit réellement durable. Surtout, il apparaît clairement que les actions que nous pourrons avoir dès aujourd’hui pour réduire nos émissions diminueront l’intensité des impacts décrits et les risques pesant sur les communautés. 

 

Les conclusions du GIEC confortent la politique du Gouvernement qui agit à la fois pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et pour se préparer aux impacts devenus inéluctables. Ils l'incitent également à poursuivre les démarches engagées en lien étroit avec les acteurs des territoires littoraux. Le projet de loi énergie climat affirme l’ambition de la France d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 et instaure une loi de programmation quinquennale qui fixera les priorités d’action et la marche à suivre. À travers le deuxième plan national d'adaptation au changement climatique, le Gouvernement met en œuvre les actions nécessaires pour protéger la population et adapter tous les secteurs de l’économie aux futures conditions climatiques, tout en améliorant leur résilience. Le Gouvernement finance des travaux de recherche pour améliorer la connaissance de l’évolution des risques, que ce soit en zone littorale ou en zone montagneuse. Une meilleure connaissance des phénomènes est en effet nécessaire pour une bonne anticipation. Concernant les littoraux, le Gouvernement agit depuis plusieurs années déjà : en améliorant la connaissance en matière de dynamiques côtières, en favorisant la mise en place de projets de territoires et le recours aux solutions fondées sur la nature. Les pays en développement étant disproportionnellement impactés par les effets du changement climatique, la France a fait de l’action climatique une priorité de son aide au développement. L’Agence Française de Développement est ainsi « 100% alignée avec l’accord de Paris » : les projets qu’elle déploie doivent soutenir des modes de développement résilients et sobres en carbone.

Eco Wave Power Wins the United Nations Global Climate Action Award​

Add some info about this item

Today, the United Nations Climate Change Secretariat announced the 15 winners of the 2019 prestigious UN ‘Momentum for Change’ Global Climate Action Award, with Eco Wave Power (EWP, EWPG Holding AB) receiving the award for its innovative wave energy technology. Niclas Svenningsen, Manager of the UN Climate Change Global Climate Action programme congratulated Eco Wave Power for winning the “Global Climate Action Award” and said:

 

“This year, we had over 670 incredible applications for the UN Global Climate Action Award. It is our pleasure to give this award to Eco Wave Power. Their innovative technology serves as a beacon, guiding us towards a more sustainable future for all. Their project generates clean and affordable energy from the ocean led by technology entrepreneur, Inna Braverman – and in turn provides a shining example of a scalable, effective climate solution, that’s led by a female co-founder and CEO,” Svenningsen concluded. 

 

Inna Braverman, Co-Founder and CEO of Eco Wave Power said: “We are honored to receive such significant award and recognition from the United Nations. Energy generation is a dominant cause of climate change - accounting for about 60% of global greenhouse gas emissions. As a result, there is a pressing need to secure new and clean methods of energy production. With more than half the world’s population living within 100 km of the coastline, wave energy has the potential to significantly reduce the amount of greenhouse gas emissions produced in energy generation by traditional fossil fuel. I am very proud to be a woman fighting against climate change through technology innovation, knowing that, according to a UN report, some 80% of people being displaced by climate change are actually women.”

 

Eco Wave Power and all Award recipients will be showcased at a series of special events during the UN Climate Change Conference (COP25) in Santiago, Chile, in December 2019.

About United Nations Global Climate Action

The UN Global Climate Action Awards shine a light on the enormous groundswell of climate action underway across the globe. The awards aim to inspire policy and investment action toward a low-carbon, highly resilient future, and to increase ambition to implement the Paris Climate Change Agreement and deliver on the Sustainable Development Goals. The projects which are are recognized as innovative solutions under the Climate Action Award do not only address climate change, but also help drive forward progress on many other sustainable development goals, for example, innovation, gender equality and economic opportunity. In addition, Projects that receive UN Global Climate Action Award represent some of the most practical, scalable and replicable examples of what people, businesses, governments and industries are doing to tackle climate change.

 

Eco Wave Power is a Swedish company, founded in Tel Aviv, Israel, in 2011, which has developed a patented, smart and cost-efficient technology for turning ocean and sea waves into green electricity. Eco Wave Power is the only wave energy company in the world, to own and operate an array of floaters that produce energy from waves and is connected to the grid in accordance with a Power Purchase Agreement, PPA. EWPG Holding AB (publ) is listed on Nasdaq First North in Stockholm (ticker EWP).

Prodware and Start-up nation

Add some info about this item

ll est important de ne pas vouloir imposer nos modes de pensées tout en apportant du pragmatisme, des réponses et des offres très concrètes, à réelle valeur ajoutée. Il faut aussi noter que le peuple israélien « s’embarrasse moins de détails que nous ». Il est beaucoup plus direct dans son approche, mais aussi dans son attitude. Il faut donc composer avec et s’adapter, c’est un trait culturel rencontré assez fréquemment, même si l’immigration massive de ces dernières années pourrait changer, à terme, la donne. Alain Conrard, Prodware.

“Nous devons amplifier la pression sur les géants du numérique”

Add some info about this item

Mounir Mahjoubi, député du 19ème arrondissement de Paris et ancien Secrétaire d’Etat chargé du Numérique dévoile aujourd’hui une note intitulée  « Les hackers de la fiscalité ». Cette note unique, de plusieurs dizaines de pages, analyse pour la première fois à l'appui des chiffres 2018, les pratiques injustes d’optimisation fiscale des géants du numérique.

 

“Un milliard d’euros par an ! C’est le manque à gagner pour l’Etat du fait de l’évitement fiscal des Gafam. Cela doit cesser !

Avec mon équipe, nous avons mobilisé une équipe d’experts afin d’analyser les pratiques injustes d’optimisation fiscale des géants du numérique. Cette note analyse pour la première fois les chiffres 2018 des GAFAM. Nous devons amplifier la pression sur les géants du numérique”

Pour chacun des Gafam, nous avons estimé le montant du chiffre d’affaire français en fuite vers l’Irlande et les Pays-Bas. Mais surtout, pour chacun d’eux nous apportons une estimation du manque à gagner pour l’Etat. Au global, c’est plus d’un milliard d’euros qui chaque année échappe au fisc ! Pour mesurer l’effort fiscal restant à fournir pour les Gafam au niveau mondial, une comparaison est faite avec celui des principales entreprises du CAC40.

“Exigeons la vérité sur l’état de contribution à l’impôt en France ! L’injustice fiscale de la dernière décennie doit être réparée.”

 

Découvrir l’article du Parisien.

Emaus a 70 ans

Add some info about this item

A l'occasion de ses 70 ans, Emmaüs noue une collaboration artistique avec le photographe et plasticien Nicolas Henry.
 Pour son anniversaire, le mouvement de l'Abbé Pierre a demandé à l'artiste de mettre en scène, de façon très poétique, des personnes accompagnées par l'association afin de célébrer la diversité des parcours et incarner l'évolution de la société actuelle.
Cette oeuvre immersive et éphémère combine photographie et installation artistique.


L'exposition présentera une centaine d'oeuvres photographiques dont vingt en grand format ayant pour sujet des personnes accueillies par Emmaüs. Quatre mois de travail pour réaliser des mises en scène symboliques, témoignant de leurs histoires

 Nicolas Henry est un artiste photographe, metteur en scène et plasticien français diplômé des Beaux Arts de Paris. Ses travaux allient écriture, photographie, et sculpture et ont été exposés dans le monde entier, des rencontres internationales de la photographie d'Arles aux festivals et biennales, au Japon, au Brésil, en Argentine, au Nigéria, en Inde, au Sénégal... En passant par les domaines nationaux comme celui du Mont Saint Michel ou celui de Saint Cloud, la scène nationales de Nice, et la maison des arts de Créteil, et dans des musées, ou encore le Musée Goen de la photographie de Busan en Corée, le DuSable Museum of African American History de Chicago, et le Musée national de l'immigration, Palais de la porte Dorée à Paris.

Better actions for Climate

Add some info about this item

Considering the important actions for climate in hundreds of cities today and ahead of next week’s UN Climate Action Summit, where global leaders will recommit to ambitious climate action, the Coalition for Urban Transitions wanted to reach out to share new research that quantifies the economic, social, and environmental benefits available to national governments that support the development of zero-carbon cities.

 

« This new report from the Coalition for Urban Transitions, titled Climate Emergency, Urban Opportunity, illustrates the imperative for national governments to support the development of clean, connected, and compact cities to drive economic prosperity and address the global climate emergency. Among the report’s findings:

  • Investing in low-carbon measures in cities is projected to be worth almost US$24 trillion by 2050.

  • Low-carbon measures in urban areas can support 87 million jobs by 2030 in sectors such as clean energy and public transport.

  • Cutting 90% of emissions from cities would require an investment of US$1.8 trillion, but would generate annual returns worth US$2.8 trillion in 2030 and US$7 trillion by 2050. 

This report is underpinned by a three-year research effort by a coalition of 50 of the world's foremost research institutes, networks of national and city governments, investors, infrastructure providers, strategic advisory companies, non-governmental organisations and social movements. The Coalition for Urban Transitions is a special initiative of the New Climate Economy and is jointly managed by the World Resources Institute Ross Center and the C40 Cities Climate Leadership Group.

Israel, terre d'opportunites pour les entreprises francaise

Add some info about this item

Petit par sa taille, mais grand par son potentiel économique, Israël connait une 15ème année consécutive de croissance. Réputée pour son économie innovante (10ème rang mondial), cette "start-up nation" est aussi renommée pour la qualité de sa main d’oeuvre et l'ouverture à l'international. Tech et digital, chimie et plasturgie, infrastructures, agriculture, santé... sont les piliers de ce marché plein d'opportunités business. 

Mayors of New York, Paris, Los Angeles & Copenhagen: “Why we support the Global Climate Strikes”

Add some info about this item

Mayor of Paris & Chair of C40 Cities, Anne Hidalgo; Mayor of New York City, Bill de Blasio; Mayor of Los Angeles, Eric Garcetti, and Lord Mayor of Copenhagen, Frank Jensen today released the following statement in support of the Global Climate Strikes called for September 20th. 

As mayors, our greatest responsibility is to protect the lives and wellbeing of those that live in our cities. As adults, our obligation is to leave the world in a better state for our children than we inherited it. Fortunately, the evidence is increasingly clear that transforming our cities to prevent the climate crisis will also make them healthier, more equitable, safer and ultimately better places to live. The cities of the future will enjoy affordable and reliable public transport; the air will be free from poisonous toxins; buildings will generate zero emissions thanks to ultra-high efficient heating, cooling and insulation; waste will be recycled or reused, and all of this will be powered by abundant renewable energy. We have a unique opportunity to bestow a bright and hopeful legacy to the next generation. This is the future we want.

 

That is why we are supporting the Global Climate Strikes. Mayors around the world, working through C40 Cities, are committed to deliver on the Paris Agreement and taking action to peak their emissions as our cities already have and bring them down sharply by 2030. Many businesses, investors, labour groups, faith leaders and local communities share our urgency. But we cannot tackle the climate crisis alone. We need science-based action from every sector of the economy, and we expect greater leadership from nation states. Young people are telling us that the climate emergency demands an emergency response. We couldn’t agree more. 

 

Mayor of Paris & Chair of C40 Cities, Anne Hidalgo

Mayor of New York City, Bill de Blasio

Mayor of Los Angeles, Eric Garcetti,

Lord Mayor of Copenhagen, Frank Jensen.

More than 70 mayors from around the world will be meeting in Copenhagen for the C40 World Mayors Summit,

Investissement à impact social : une nouvelle ambition pour la France  

Add some info about this item

« Pour développer un capitalisme responsable, l’Etat doit encourager les investisseurs qui s’orientent vers l’investissement à impact social ou environnemental et qui acceptent de réviser leurs critères de rentabilité financière au service de l’intérêt général.

Le French Impact participe à cette ambition en donnant de la lisibilité, en sécurisant les investisseurs à impact dans leur prise de risques et en créant un écosystème performant d’accompagnement à la croissance des entreprises à impact.

Dans le même temps, en lançant début 2020, le premier Fonds de Paiement au Résultat dans notre pays, c’est un premier pas décisif pour doter la France,  d’un outil  de financement de projets sociaux et écologiques innovants et de transformation de nos politiques publiques.

Réconcilier finance et impact social et environnemental, investissements et intérêt général, est bien notre ambition »  Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale

Face à l’envergure de nos défis sociaux et écologiques, rappelés dans le cadre des Objectifs du Développement Durable, nous devons développer de nouveaux modèles, de nouvelles alliances publiques/privées, mobilisant la puissance de l’économie et de la finance, des entreprises et des investisseurs au service de solutions innovantes qui ont démontré leur impact, portées le plus souvent par les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire. 

 

L’investissement à impact social ou impact investing mobilise ainsi des investisseurs qui font le choix d’une rentabilité raisonnée et de financer des actions à fort impact social et environnemental.

 

Un des objectifs du programme présidentiel est de faire franchir à la France un nouveau cap en matière d’investissement à impact social.

 

Ce mardi 17 septembre au ministère de la Transition écologique et solidaire, Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale, a ainsi révélé :

 

1/ les 15 fonds d’investissement qui ont rejoint Le French Impact, la bannière française pour l’économie à impact lancée en janvier 2018, qui représentent  un montant de 375 M€ disponibles pour financer les entreprises à impact, les différentes étapes du cycle de leur développement du pré-amorçage au changement d’échelle. Ces fonds sont : Alter Equity 3PII, Amundi Finance et Solidarité, BNP Paribas Social Business Impact France, Immobilier Impact Investing, Citizen Capital II, Ecofi contrat solidaire, FPS AXA future generation, Impact Coopératif - des fonds propres pour l'économie sociale, IDES - institut de développement de l’économie sociale, France Active amorçage, Impact Création, makesense Seed I, Mirova Solidaire, Phitrust Partenaires, Raise Impact/F2i.

 

Cette annonce concrétise d’une part l’appétence croissante des investisseurs au financement de de ces entreprises qui mettent leur performance économique au service de la résolution de problématiques sociales et environnementales, et d’autre part le développement de cette économie de l’impact accélérée ces dernières années par l’initiative gouvernementale Le French Impact.

2/ les conclusions de la mission confiée le 07 mars 2019 à Frédéric Lavenir, Inspecteur Général des Finances et président de l’ADIE. L’objectif de cette mission était d’identifier les conditions d’un développement accéléré des contrats à impact social (CIS). Adaptation française des Social Impact Bonds (SIB) développés depuis 2010 dans le monde, les contrats à impact social (CIS) initiés en France en 2016, constituent à la fois un outil de financement de l’innovation sociale, et de transformation de nos politiques publiques. Afin d’opérer un changement d’échelle des CIS en France, la mission a établi un guide de simplification et de normalisation des contrats à impact social remis aux participants de l’événement et disponible sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/investissement-impact-social-nouvelle-ambition-france

 

Suivant les recommandations de la mission, Christophe Itier a annoncé la création du premier Fonds de Paiement au Résultat en France au premier trimestre 2020.

A l’instar de ce qu’ont pu développer d’autres pays européens (Portugal, Royaume-Uni, Danemark), ce Fonds de Paiement au Résultat (FPR), créé en partenariat et avec l’appui technique de la Caisse des Dépôts et Consignations et de la Banque des territoires, permettra d’augmenter significativement les montants financiers investis et donc de démultiplier l’impact social et environnemental, tout en simplifiant l’ingénierie.

Soutenue par le Business for Inclusive Growth (B4IG) lancée à l’initiative de Danone et de son PDG Emmanuel Faber à l’occasion du G7, la création de ce premier Fonds de Paiement au Résultat se structurera autour de trois grandes priorités :

-          Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : La solidarité : lutter contre le sans–abrisme ;

 

-          Ministère du Travail : L’inclusion : lever les freins de retour à l’emploi pour les publics les plus éloignés, notamment la garde d’enfants, la mobilité… ;

 

-          Ministère de la Transition écologique et solidaire : L’économie circulaire : lutter contre le gaspillage, favoriser le réemploi et réduire les déchets.

L’Etat, la Caisse des dépôts et Consignations et les investisseurs se donnent pour objectif de lancer ce premier Fonds de Paiement au Résultat Français au premier trimestre 2020 et pour un objectif à terme  de 30 millions d’euros.

Eco Wave Power (EWP, EWPG Holding AB) files a New Patent for Combined Wave and Solar System and Starts Testing of the Combined Solution in Jaffa Port in Israel

Add some info about this item

This week, EWP applied for a new PCT (international patent) and a new Israeli Patent for an integrated wave and solar system and commenced initial testing for the combined solution.

The idea for the combined solution was conceived from significant interest of several of EWP’s potential clients in having a variety of renewable energy sources as part of their energy mix. 

However, due to space restrictions (especially experienced by islands), there is a limitation on the implementation of large-scale solar farms which often require significant land spaces. 

In order to ease the integration of the sources, without waste of any land space (which often also comprises a significant part of the cost in commercial scale solar farms), EWP developed a method for connection of the solar panels to the surface of its’ floaters. As a result, on the same space, there would occur generation from both renewable energy sources; wave energy and solar power. 

The EWP engineering team explained that the possible advantages in such combination are:

1. Higher generation of electricity on the same space (wave and solar)

2. No costs associated with land use for solar production.

3. During sunny days, when the water is still there will be a mirroring effect which will potentially increase energy production from the solar panels on top of the EWP floaters 

4. In addition, the surrounding water will have a cooling effect on the panels causing less energy loss resulting from heat, in similarity to solar panels that are currently being installed on water reservoirs.

 

The company started testing of the combined system in its R&D facility in the Port of Jaffa. Upon successful test results, the company will install the solar panels on all floaters in the expanded EWP station in Jaffa port and will review the possibility to install the new system also in Gibraltar and in future sites.

The integration of solar as an additional source will raise the price of EWP’s power station by only up to 3 percent, as it will connect to the same conversion and control systems which are already used for the wave energy generation, whereas the installed capacity of the plant is expected to grow between 3 to 10 percent, which will potentially create faster ROI for the EWP projects.

Une magnifique éco-fable, réflexion écologique sur l'importance des arbres et de l'écosystème dans la vie des hommes !

Add some info about this item

Imaginez un arbre qui pourrait vous raconter son histoire... Un vieil if matriarche de la forêt, âgé de 2500 ans, témoigne d'un millénaire de vie avant l'arrivée du premier homme sauvage de la forêt sur son territoire et jusqu'à nos jours, dans le parc d'un cloître franciscain à Killarney (Irlande), où un if trône toujours, accueillant les visiteurs. Ce roman aborde aussi les guerres que se livrent les plantes entre elles, notamment entre les chênes et les arbres à feuillages persistants, avec l'aide des oiseaux et des animaux. L'if est toujours considéré comme l'arbre de la vie, de la mort et de la longévité.À propos de l’auteur : Guido Mina di Sospiro est un auteur qui vit aux États-Unis. Ce roman, publié d'abord au Royaume-Uni, est présenté en permanence dans l'Encyclopedia Britannica comme une référence sur la vie des arbres, et a déjà été traduits dans de nombreux pays (Turquie, Corée, Bulgarie, Italie, Espagne, Grèce et bientôt Allemagne et Pays-Bas). Pour ce roman, Guido di Sospiro a mené des recherches pendant plus de 10 ans, le menant de Miami jusqu'en Ecosse et Irlande, dans les plus beaux jardins botaniques du monde, rencontrant et correspondant avec les botanistes les plus renommés. 

Guido Mina di Sospiro est un auteur qui vit aux États-Unis. Ce roman, publié d'abord au Royaume-Uni, est présenté en permanence dans l'Encyclopedia Britannica comme une référence sur la vie des arbres, et a déjà été traduits dans de nombreux pays (Turquie, Corée, Bulgarie, Italie, Espagne, Grèce et bientôt Allemagne et Pays-Bas). Pour ce roman, Guido di Sospiro a mené des recherches pendant plus de 10 ans, le menant de Miami jusqu'en Ecosse et Irlande, dans les plus beaux jardins botaniques du monde, rencontrant et correspondant avec les botanistes les plus renommés.

Un président visionnaire à la hauteur des défis de la recherche et de l'innovation de l'aérospatiale

Add some info about this item

" Le Salon du Bourget a été une excellente occasion de mettre en lumière la manière dont nos scientifiques conçoivent l’avenir, comme un message envoyé aux acteurs étatiques et industriels français et européens: notre mission est aussi d’assurer votre avenir! Nous avons besoin de leur soutien et de leur implication dans nos recherches. Car pour redonner des ailes à notre aérospatiale, il faut redonner du souffle à notre recherche! " Bruno Sainjon, Président ONERA

Note: Interview en exclusivité pour l'édition spéciale 2019 VISIONNAIRES DU 21e siècle du journal européen innovant Interview Francophone 

Anne Rigail, Directrice Générale AIR FRANCE, signataire de la Déclaration pour le Climat

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Anne Rigail, Directrice Générale, AIR FRANCE

(Special Edition MOST ADMIRED IN AEROSPACE)

Une stratégie et actions visionnaires pour accueillir les talents d’innovation de demain. Interview avec Guillaume Boudy

Add some info about this item

"La France a pour ambition d’accueillir les talents d’innovation de demain : c’est le programme d’accompagnement de la French Tech, qui permet à des doctorants de bénéficier d’un accompagnement simplifié, performant, unique au monde et que nous élargissons aujourd’hui à la Deep Tech. L’innovation est une perturbation nécessaire, qui  permet la transformation économique et sociale, qui apporte des réponses aux enjeux environnementaux. « Make our planet great again » c’est l’injonction du Président Macron et l’ambitionque nous portons pour les générations futures. " Guillaume Boudy , Secrétaire Général pour l'Investissement

Note: Interview en exclusivité pour l'édition spéciale 2019 VISIONNAIRES DU 21e siècle du journal européen innovant Interview Francophone 

Mobilisation en faveur de la lutte contre le changement climatique

Add some info about this item

Un engagement résolu pour contribuer à la lutte contre le changement climatique

Croissance neutre en carbone à partir de 2020, au niveau mondial

Le secteur aérien émet aujourd’hui de l’ordre de 2% des émissions de CO2 d’origine humaine à l’échelle mondiale (en France, le transport aérien intérieur représente 1,4 % des émissions de CO2 nationales), soit moins qu’Internet, tout en connectant plus de 4 milliards de passagers chaque année.

La performance environnementale du secteur aérien ne cesse par ailleurs de s’améliorer. Les émissions unitaires de CO2 (par passager transporté) du transport aérien ont baissé de 80% au cours des 60 dernières années. Entre 2000 et 2017, elles ont baissé de 2% en moyenne chaque année. Et pour que la croissance du trafic aérien ne contribue pas à une hausse des émissions de CO2 à l’avenir, l’ensemble des acteurs du secteur s'est mobilisé pour garantir une croissance neutre en carbone du transport aérien mondial à partir de 2020.

Le transport aérien est ainsi le premier secteur économique à s’être doté d’un dispositif de compensation carbone au niveau mondial dans le cadre de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). La France a joué un rôle crucial dans l’atteinte de l’accord CORSIA, qui constitue la mise en œuvre effective de cet objectif de croissance neutre en carbone. Les acteurs du secteur soutiennent une mise en œuvre exigeante du CORSIA et de tous ses leviers d’action. Les compagnies aériennes françaises participent par ailleurs déjà - comme des aéroports pour leur production d'énergie ou d'autres secteurs industriels - au système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre en place en Europe depuis 2012.

Interviews en exclusivité pour INTERVIEW FRANCOPHONE avec les signataires:

Anne Rigail, Directrice Générale, AIR FRANCE

Augustin de Romanet, Président-Directeur Général, ADP

Alain Battisti, Président, FNAM

Les autres signataires sont :

Eric Trappier, Président, GIFAS

Thomas Juin, Président UAF & FA

Pour un humanisme universel

Add some info about this item

" La philosophie des Lumières est un projet d'avenir pour l'ensemble de la société et en particulier pour l'ensemble de l'Europe car les Lumières n'ont pas été que françaises, celles-ci ont été anglaises, hollandaises, et même allemandes… mais le projet qui paraît le plus exigeant aujourd'hui est naturellement celui de la transition écologique. La terre brûle, nous sommes comptables de l'héritage naturel que nous laisserons à nos enfants et nos petits-enfants et les francs-maçons ne peuvent ignorer cet engagement qui devra amener incontestablement à une vie plus modeste, plus proche de la nature, plus proche des sujets essentiels, sans nécessairement une matérialité qui assèche le monde et qui est un danger souvent pour la vie. " Jean-Michel Quillardet 

Note: Interview en exclusivité pour l'édition spéciale 2019 VISIONNAIRES DU 21e siècle du journal européen innovant Interview Francophone 

L'Aviation Soutenable c'est donc possible

Add some info about this item

Les Directeurs Technologies (CTO) de plusieurs grandes entreprises du secteur aéronautique s’engagent en faveur de durabilité de l’aviation commerciale

Déclaration commune des CTO de sept des principales entreprises aéronautiques mondiales

 

Ces nouveaux avions seront déployés dans l’ensemble des compagnies d’International Airlines Group, dont Vueling et LEVEL

 

L’industrie aéronautique connecte notre planète en donnant aux voyageurs la possibilité de se déplacer de façon rapide et efficiente, en ouvrant de nouvelles opportunités économiques et en transportant denrées alimentaires et marchandises aux quatre coins du monde. L’aviation favorise la compréhension des populations, générant des échanges culturels d’une grande richesse et contribuant ainsi à la coexistence pacifique.

Augustin de Romanet, PDG, GROUPE ADP, signataire de la Déclaration pour le Climat

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Augustin de Romanet, PDG, Groupe ADP

(Special Edition MOST ADMIRED IN AEROSPACE)

Alain Battisti, Président, FNAM, signataire de la Déclaration pour le Climat

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Alain Battisti, Président, FNAM

(Special Edition MOST ADMIRED IN AEROSPACE)

Tous sur la Lune

Add some info about this item

Tous sur la Lune! 

Le 16 juin 2019 à Issy-les-Moulineaux 

L'innovation aerospatiale, à la hauteur ! ... Special Edition Most Admired in Aerospace

Add some info about this item

Avec plus de 2400 exposants français (dont 200 PME) et internationaux et 320 000 visiteurs attendues, la 53e édition du Salon International de l’aéronautique et de l’espace organisé par GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) au Parc des expositions du Bourget, près de Paris, reconfirme sa suprématie comme le plus grand salon aérospatiale au monde. 

 

Les modèles économiques, les stratégies d’innovation sont en train d’évoluer en intégrant surtout les enjeux climatiques avec une ambition et action pour réduire l’empreinte carbone du secteur. 

 

Le Président Emmanuel Macron a été présent le 17 juin lors de l’ouverture pour la signature et lancement officiel (ensemble avec plusieurs agences spatiales internationales et bien sur les dirigeants de l’ESA et de CNES) du premier Space Climate Observatory (SCO) au monde destiné à réunir les compétences scientifiques pour les mettre aux services des solutions face aux enjeux du changement climatique.  

 

Une Conférence de presse APE (Association de la Presse Étrangère à Paris, la plus ancienne association de presse étrangère au monde, créée à Paris en 1944) a été spécialement organisée au Salon Aérospatiale de Bourget le 17 juin 2019 ensemble avec le CNES et avec la participation du Président Jean Yves Le Gall, du Directeur General Lionel Suchet et du Directeur International Jean Pascal Le Franc. 

 

En effet, cette 53e édition du Salon International de l’aéronautique et de l’espace a surpris par l’engagement et meme des exploits concrets pour une évolution vers une Aviation Soutenable, le titre de la Conférence unique qui a réunit des compétiteurs comme Airbus et Boeing dans une but commun des solutions pour rendre dans 10 ans le secteur de l’aviation soutenable avec par exemple une proposition efficace d’avion électrique.

En plus, au niveau du territoire, certains écosystèmes comme Aerospace Valley permettent d'anticiper des innovations incrémentales mais aussi disruptives en impliquant à la fois les start-up, les PME, les territoires, les grands groupes. 

 

Et surtout on remarque l'implication des fleurons de la recherche francaise dans l’aérospatiale, comme ONERA, qui a présenté Dragon, le concept d’avion de ligne à propultion distribuée ce qui va permettre de préparer au mieux l’intégration de cette technologie sur les futurs avions dont discute cette année en priorité avec une approche collaborative les géants du secteurs comme Airbus, Boeing,  Dassault, GE Aviation, Safran, United Technologies, etc. 

 

Au-delà des démonstrations de vol impressionnantes et de grands contrats prévus pour signature par les géants de l’aérospatiale, cette semaine, il y a surtout une magnifique dynamique des Start-up, PME et territoires francais et internationaux qui sont en train d’envisager la croissance du secteurs aérospatiale autrement : avec des collaborations plus fortes, multi sectoriels et sur des périodes plus longues, des véritables fertilisations croisées grâce à l’innovation ouverte et avec des stratégies et méthodes collaboratives qui relient d’une manière sans précédent, les secteurs aérospatiale aux autres secteurs comme la santé, l’environnement, les sciences humaines et sociales, etc. Dans un contexte économique et géopolitique qui fait craindre une nouvelle crise économique, cette dynamique multisectorielle des PMEs de l’aérospatiale et de leurs écosystèmes locaux semblent préparer une solution de résilience de la croissance ce qui fait embarquer aussi les grands groupes du secteur aérospatiale pour faire évoluer leurs stratégies d’innovation vers plus de collaboratif et plus d'innovation disruptive face aux défis du 21e siècle donc le changement climatique. 

Rencontre APE - CNES

Add some info about this item

La Rencontre APE (Association de la Presse Étrangère à Paris, la plus ancienne association de presse étrangère au monde, créée à Paris en 1944) a été spécialement organisée au Salon Aérospatiale de Bourget le 17 juin 2019 ensemble avec le CNES avec la participation du Président Jean Yves Le Gall, du Directeur General Lionel Suchet et du Directeur International Jean Pascal Le Franc. 

Stéphane Cueille about Sustainable Aviation

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Stéphane Cueille, Chief Technology Officer, Safran

Lionel Suchet lors d la Rencontre APE - CNES

Add some info about this item

Aerospace Valley, the place to innovate in aerospace and aeronautics

Add some info about this item

Interview with Yann Barbaux, President  of Aerospace Valley during the Paris Le Bourget Air Show. 

Innovation today : SKY IS NO LONGER A LIMIT!

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with PhD. Florin Paun, leader and expert in highly collaborative innovation, author of new tools and strategies of  "agile demo tech thinking" ("DRL-TRL" , "shared risks and benefit contracts"), of disruptive innovation, etc.) 

Paul Eremenko about Sustainable Aviation

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Paul Eremenko, Chief Technology Officer, UTC

Eric Ducharme about Sustainable Aviation

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Eric Ducharme, Chief Engineer, GE Aviation

Michael Gill about Sustainable Aviation

Add some info about this item

Exclusive Interview for Interview Francophone with Michael Gill, Executive Director ATAG (Air Transport Action Group) 

Un président visionnaire au coeur de l'action ! Interview avec Bernard Gainnier

Add some info about this item

" Un changement systémique est nécessaire dans la manière dont l’économie interagit avec la société. Les réflexions économiques et commerciales fondées sur la notion de profit et de croissance ne suffisent plus ; redéfinir et réorienter l’image et le rôle de l’entreprise au sein de la société est un vrai défi pour nous, il est donc indispensable et urgent de le relever." Bernard Gainnier 

Suivons un vrai LEADER de la Team France Export!: Christophe Lecourtier, Directeur Général, Business France

Add some info about this item

" Nous poursuivons un double objectif : en premier lieu, « plus d’exportateurs et plus d’exportations », car le nombre d’entreprises exportatrices françaises est bien trop faible comparé à celui de nos voisins allemands et italiens ; en second lieu, accueillir davantage encore d’investisseurs étrangers créateurs d’emplois en France. Pour y parvenir, j’ai initié une rénovation complète du dispositif public pour l’accompagnement des entreprises à l’export ; une rénovation qui contribuera également à renforcer l’attractivité de nos territoires et l’efficacité de l’aide apportée aux investisseurs étrangers en France." Christophe Lecourtier , Directeur Général, BUSINESS FRANCE 

Photo: Grant Turner /Mediako

Incontournable! Rendez-vous à la Conférence Johnson à Paris: Cultivating Innovation Agility

Add some info about this item

La Conférence Johnson sera organisée du 3 au 5 juin à Paris avec la participation des leaders dans les solutions d'agilisation des processus d'innovation. 

Un rendez-vous incontournable des dirigeants des grands groupes, des PME et ETI, des décideurs dans le domaine de l'innovation. 

L'innovation dans l'ADN de la Croix-Rouge. Interview avec Gregoire Ducret, Directeur Stratégie et Innovation

Add some info about this item

Ce matin a été lancé 21, l’Accélérateur d’Innovation Sociale de la Croix-Rouge française, centre de ressources de 1 000 m2 dédié aux startups, entrepreneurs et intrapreneurs dans les domaines du social et du médico-social. 

 

A cette occasion, les 8 premiers projets qui bénéficieront d’un accompagnement métier de 6 mois à la Croix-Rouge française ont été révélés :

WERO, un cabinet de recrutement spécialisé dans le placement des personnes réfugiées en entreprises.

Solinum, qui utilise les nouvelles technologies pour améliorer le quotidien des publics les plus fragiles grâce à trois projets : un guide de l’action sociale Soliguide, un réseau d’hébergement de femmes SDF Merci pour l’invit’ et une activité de recherche-action en sociologie Solilab.

Toutes mes aides, une plateforme qui permet aux particuliers d’identifier l’ensemble des aides sociales auxquelles ils ont droit, grâce à un robot intelligent.

T.Zic, un système de traitement d’eau par LED UV Uvoji pour permettre au plus grand nombre d’accéder à une source d’eau non-contaminée par des micro-organismes pathogènes.

Croix-Rouge Mobilités, un réseau de véhicules partagés au sein de la Croix-Rouge française.

Mehandyou, un espace d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre personnes en situation de handicap.

PIQRAPO, une application offrant un programme d’activités physiques et un suivi personnalisé aux personnes souffrant de lombalgies chroniques.

Minutis, qui met l’excellence au cœur des opérations de terrain de la Croix-Rouge française.

"Depuis sa création, la Croix-Rouge française s’inscrit dans une dynamique de continuité de sa mission. L’innovation est dans notre ADN depuis plus de 150 ans. Pour relever les défis inhérents au contexte dans lequel nous évoluons et répondre toujours mieux aux besoins sociaux et sanitaires, nous devons nous transformer, nous réinventer et innover… Nous pouvons le faire en totale harmonie avec les valeurs qui, depuis l’origine, forgent notre identité : cette transformation ne peut se concevoir que dans les prolongements humanistes qui ont porté jusqu’ici notre développement." Gregoire Ducret, Directeur Stratégie et Innovation, Croix-Rouge.

L'innovation au 21e siècle: un état d'esprit collectif !

Add some info about this item

« S’il est indispensable d’acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles technologies, nous savons aussi que pour emporter le jeu, l’innovation est essentielle. Or c’est avant tout un état d’esprit qui doit être vécu et porté par chacun au sein de l’organisation, qui ne se décrète pas. C’est d’autant plus important pour EY que contrairement au secteur industriel qui innove dans des centres de R&D, l’innovation ne se fait pas dans un service de notre entreprise en particulier, elle naît au contact des clients, au cœur de cette relation qui est au fondement du travail du consultant.".

Amazing Viva Technology 2019

Add some info about this item

Viva Technology  in Paris has exceeded all expectations and confirmed its standing as an unmissable stop on the international tech calendar.

124,000 visitors from 125 countries attended this 4th edition, with 13,000 startups,3,300 investors and 2,500 journalists.

Viva Tech  reached 231 million people on Social Media and VivaTech content on the Internet received more than 3 billion unique views in only three days.

VivaTech rassemblera de nouveaux les innovateurs du monde entier pour 3 jours en 2020, pour une cinquième édition encore plus ambitieuse. 

 

“Cette quatrième édition est celle de tous les records ! Le défi était de taille mais le pari de l’agrandissement a été relevé haut la main et constitue une étape décisive dans le développement de VivaTech. En rassemblant toujours plus de startups, de grands speakers et de visiteurs du monde entier, VivaTech s’impose définitivement comme le rendez-vous incontournable en Europe de la tech mondiale. L’énergie et l'enthousiasme que l'on percevait chez les participants et visiteurs en font par ailleurs un événement unique.

Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui nous apportent leur soutien depuis 4 ans : sponsors, partenaires exposants, investisseurs, médias, startups et bien sûr les visiteurs, professionnels comme grand public et saluer le travail exceptionnel des équipes passionnées de Julie RANTY et Maxime BAFFERT- co-directeurs généraux de VivaTech.” a déclaré Maurice Lévy, Président du Conseil de Surveillance Publicis Groupe, et co-fondateur de VivaTech avec le Groupe Les Echos.

 

“Le retentissement international de VivaTech est spectaculaire, Paris est réellement la capitale de la tech mondiale la semaine de VivaTech ! L’événement est devenu en seulement 4 ans une référence mondiale. VivaTech constitue une formidable vitrine pour l’écosystème tech français particulièrement dynamique ces dernières années et une opportunité d’accélération supplémentaire.  Cette année encore, nos conférences ont fait une large place aux enjeux sociétaux, interrogeant le sens du progrès, valorisant la tech for good et la diversité dans le secteur du numérique. Tous mes remerciements vont à l’ensemble des équipes. La collaboration entre les groupes Publicis et Les Echos-Le Parisien est une vraie force. Une nouvelle fois, les rédactions de nos médias se sont mobilisées pour couvrir l’événement : Les Echos, Les Echos Start, Le Parisien, The Innovator, Capital Finance, et Radio Classique,” a déclaré Pierre Louette, Président Directeur Général du groupe Les Echos - Le Parisien.

Le Lab Postal 2019: IGNITION

Add some info about this item

Les 19 & 20 juin prochains, le Lab Postal revient pour sa 10ème édition !

 

Le Lab Postal célèbrera en juin prochain 10 ans d'innovation, l'occasion de mettre à l'honneur les projets innovants du Groupe La Poste, initiés aussi bien par des PME que des Start-Up. 

 

Pour cette 10e édition, Yellow Innovation - start up studio du Groupe - a pensé un thème inédit lié à l'univers spatial : IGNITION. 

 

Parce que l'innovation ne s'invente pas sur des post-its, cette édition exceptionnelle  propose d'embarquer vers le monde de demain avec ceux dont les idées, les produits, les services et les expériences changent déjà la société. 

 

Au programme ? 

 

Deux jours de conférences animées par un équipage de 25 speakers de renom qui exploreront des univers encore méconnus de l'innovation, mais aussi la présence d'une soixantaine de startups qui propulseront les visiteurs au coeur d'une expériences gravitationnelles étourdissantes : conférences, ateliers et démonstrations rythmeront ces deux jours avec un seul objectif, simplifier notre futur. Un vrai parcours imaginé pour que chacun puisse prendre part à l'expérience ! Et pour la première fois cette année, deux lieux seront ouverts aux publics pour une plongée à 360° dans l'univers du Lab Postal. 

 

Côté intervenants, Taïg Kris, Etienne Klein, Anne Blondel Jouin, Laurence Fisher, Arthur Mamou-Mani et bien d'autres viendront partager sur la scène du Lab Postal leur vision de l'innovation : comment changer les attentes des gens à travers le design ? Comment l'innovation fait évoluer la société ? 

Barrière fait durer le plaisir…et prolonge la semaine du Développement durable tout le mois de juin

Add some info about this item

Tout au long du mois de juin, Barrière vit sous le signe du Développement durable. A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, le Groupe s’engage avec sa démarche RSE, Planète Barrière, au travers de partenariats et actions responsables destinés à mobiliser et sensibiliser collaborateurs et clients.

 

Comme chaque année, la Semaine Européenne du Développement Durable se déroulera du 30 mai au 5 juin pour promouvoir les initiatives territoriales. Profondément engagé en faveur du Développement durable et de la transition écologique avec Planète Barrière, le groupe Barrière profite, une fois encore, de cette occasion pour multiplier les partenariats et actions responsables durant tout le mois de juin.

 

Une collecte de bouchons sera organisée au profit de l’association Les Bouchons d’Amour, partenaire du groupe depuis 2001, ainsi que d’autres associations de recyclage de bouchons, sélectionnées localement par les établissements Barrière partout en France. Devenue quotidienne dans l’ensemble des Casinos Barrière, la collecte de bouchons est un moyen pour soutenir des causes, comme le handicap, avec des réflexes quotidiens, bénéfiques pour la planète.

 

Pour la seconde année consécutive, les Hôtels Barrière offriront à leurs jeunes clients un bracelet en bois et lin, fabriqué en France par un ESAT et permettant le financement de ruches en France. Grâce au carton explicatif accompagnant le bracelet, le Groupe entend sensibiliser les enfants au Développement durable puisque chaque bracelet offert permet le parrainage de 10 abeilles.

Du 7 au 21 juin, Barrière se mobilise également pour une opération solidaire inédite : faire parcourir à l’un de ses collaborateurs les 1 000 km de la région Grand Ouest à vélo, pour récolter des fonds au profit de l’association Comme Les Autres qui accompagne des personnes handicapées à la suite d’un accident de la vie, dans leur parcours de reconstruction.

 

Enfin, les Tables Barrière proposent un menu aussi responsable que savoureux, en partenariat avec l’association Bon Pour Le Climat. Cuisiné à partir de produits locaux, respectant la saisonnalité et privilégiant le végétal afin de réduire l'empreinte carbone, il a pour objectif de démontrer que l’on peut changer ses pratiques alimentaires sans rien sacrifier en goût et en saveurs. Dans les brasseries Fouquet’s, le chef Pierre Gagnaire a concocté un menu émettant seulement 2300 g CO2 : Velouté d’asperges, suprême de volaille, fruits et légumes de saison et gourmandises au miel sauront satisfaire les gourmets tout en préservant la planète.

 

Tout au long du mois, l’ensemble des établissements du Groupe propose en parallèle à leur clientèle de prendre part à des actions responsables.

Planète Barrière est la démarche de responsabilité sociétale du Groupe. Initiée en 2010 par le prisme de l'environnement, et l'Iso 14001, Planète Barrière est aujourd'hui une démarche globale, autour de cinq thématiques : Gouvernance & Dialogue, Relations Clients, Employeur responsable, Environnement et Développement local. Par un dialogue constructif et transparent, Barrière s'efforce de répondre aux attentes de toutes ses parties prenantes. Planète Barrière sur le terrain, est animée par chaque Responsable Développement durable qui fait vivre la démarche autour de différents engagements : intensifier notre programme de Jeu Responsable, faire de la diversité de nos collaborateurs une richesse, diminuer le gaspillage alimentaire, faire progresser le bâtiment durable ou encore participer activement au développement des territoires sur lesquels nous sommes implantés. Au quotidien, ce sont tous les collaborateurs du groupe qui prennent part à Planète Barrière par des actions innovantes : actions locales de solidarité (pompiers volontaires de Ribeauvillé, vendanges solidaires Barrière, développement de ruches sur les toits...)

Cedric O lance le Saison Culturel France-Roumanie à Bucarest

Add some info about this item

C’est un grand plaisir de me trouver parmi vous aujourd’hui pour à l’ouverture officielle de la Saison France – Roumanie.

La France et la Roumanie ont décidé d’organiser conjointement une Saison croisée pour affirmer, réaffirmer leurs liens très anciens. Cela fait plus de trente ans que la France organise des saisons culturelles, mais c’est la première fois que nous célébrons ainsi la créativité de nos sociétés civiles avec un pays membre de l’Union européenne avec une Saison croisée et consécutive de cette ampleur. 

Cette Saison a lieu alors que la Roumanie a marqué le centenaire de son union et qu’elle préside le Conseil de l’Union européenne. Cette présidence intervient au moment même où se dessine le futur de l’Europe.  

Le succès de la Saison roumaine en France ouverte par les présidents Klaus Iohannis et Emmanuel Macron a été sans précédent. C’est un succès public mais aussi médiatique. Les Français – le grand public-  ont découvert une autre Roumanie, une nouvelle vague de créateurs.

« Oubliez vos clichés ! » -  c’est le slogan de cette Saison. Comme dans une famille, quand deux pays se connaissent trop, ils oublient parfois de se connaitre vraiment. C’est l’enjeu principal de cette Saison. Les Français ont découvert un autre visage de la Roumanie. Un journal français titrait récemment « Comment la Roumanie est devenue cool ?». C’est un vrai changement de paradigme. 

 

Nous souhaitons que l’image de la France évolue aussi chez les Roumains. La France est un pays moderne, créatif, innovant. C’est tout le pari de cette Saison ! 

Interview avec Didier Bollecker, Président de L’Automobile Club Association

Add some info about this item

" L’Europe doit s’adapter rapidement en évolutions en cours et libérer le potentiel d’innovation du secteur de la mobilité. Des progrès de l’automatisation aux avancées de l’économie numérique, il existe un potentiel de changement majeur dans notre façon de nous déplacer. L’Europe doit soutenir ces évolutions et les modèles économiques innovants tout en préparant les consommateurs aux évolutions technologiques. Nous entendons prendre part à cette révolution en plaçant constamment l’intérêt et la protection du consommateur au centre de notre mobilisation " Didier Bollecker, Président de L’Automobile Club Association

Le Forum Franco-Allemand de Strasbourg !

Add some info about this item

Le 4ème Forum franco-allemand sur les mobilités, les énergies, les territoires se donne comme objectif d’examiner comment les deux grandes voies de progrès que constituent la transition énergétique et le véhicule autonome peuvent mener à un nouveau modèle de mobilités, intégrant le progrès technique exceptionnellement rapide dans ces deux directions, et répondant aux aspirations sociétales actuelles, d’un monde plus apaisé et plus soucieux de son futur, tout en assurant, avec un maximum de confort et de sécurité, la satisfaction des besoins d’échanges et de déplacement. 

Interview avec Thibault Lanxade, Président de Jouve

Add some info about this item

"Je suis convaincu qu’en veillant constamment à l’équilibre de l’équation de l’économique et du social, les entreprises doivent repenser leur modèle social, culturel et managérial pour renforcer l’engagement des collaborateurs et améliorer leur attractivité. " Thibault Lanxade, Président de Jouve