Ministre Bruno Le Maire 

Ministre Stefan Radu Oprea 

Une autre Europe plus courageuse et plus juste serait possible

Interviews en exclusivité par Interview Francophone 

lors du Forum Franco-Roumain, Bercy, le 6 décembre

Stephane Richard

Laurent Vallee

Florin Talpes

Jerome Olive

Francois Bloch

Frederic Oudea

Laurent Vallee

Florin Talpes 

Serge Durand

Christian Dubarry

Stelian Brad

Eric Stab

Mircea Tudor

Marius Profiroiu

La France va soutenir la Roumanie lors de son mandat à la présidence de l’UE en début 2019 pour des objectifs européens courageux et justes dont la taxation des géants du numérique. 

 

Le Ministre Bruno Le Maire a montré, lors du Forum Franco-Roumain à Paris le 6 décembre, sa confiance dans la Roumanie, comme partenaire de la France pour des objectifs européens communs, dont le renforcement de la zone euro, un budget européen, une action commune en faveur de l’innovation européenne de rupture au service de l’humanité qui puissent montrer une autre Europe, plus forte, plus juste et unie. 

 

La France, à l'origine de cette proposition, espérait à l'origine voire cette directive approuvée d'ici la fin de l'année. Mais plusieurs pays s'opposent à ce projet, sur lequel l'Allemagne - qui craint des mesures de rétorsion américaines pour son industrie automobile - a également montré des réticences.

Des initiatives pour taxer les Gafa et autres géants du numérique ont déjà été prises au niveau national dans quelques pays, comme le Royaume-Uni et Singapour. D'autres projets sont en cours en Espagne et en Italie, afin de moderniser les règles fiscales, jugées obsolètes.

Les pays européens discutent d'une directive, présentée en mars par la Commission européenne, qui prévoit la mise en place d'une taxe sur le chiffre d'affaires des Gafa, le temps qu'une solution soit négociée à l'échelle mondiale pour mieux imposer les géants du net.

"Je ne lâcherai rien", a toutefois assuré jeudi Bruno Le Maire. "L'argent, il est chez les géants du numérique, qui font des profits considérables grâce aux consommateurs français, et qui payent 14 points d'imposition en moins que les autres entreprises, que les PME que les TPE", a-t-il ajouté.

"Nous avons obtenu un accord avec le vice-chancelier allemand sur ce sujet-là et je me donne jusqu'au mois de mars pour qu'on obtienne une taxation des géants du numérique", a déclaré M. Le Maire lors de l'émission Les quatre vérités, sur France 2.

 

En cas d'échec des négociations, "nous le ferons au niveau national", a promis le ministre. "Nous le ferons dès 2019 au niveau national : nous taxerons les géants du numérique si les États européens ne prennent pas leurs responsabilités", va-t-il insisté.

En présence de plusieurs ministres et dirigeants d’affaires roumains et français et ensemble avec Eugen Teodorovici, Ministre roumain des finances et de l’Économie, le futur Président du Conseil des Ministres européens des Finances ECOFIN, le Ministre Burno Le Maire a voulu souligner l’importance des choix ensemble pour des objectifs et solutions européens d’intérêt commun. 

 

Le temps des décisions est venu aussi pour la Roumanie qui va avoir l’occasion historique avant les élections européennes et lors de sa présidence tournante à l’UE, de montrer sa capacité de rassembler les européens pour rendre évident, grâce aussi à la confiance des pays amis comme la France et l’Allemagne qu’une autre Europe, plus innovante, plus juste, plus courageuse et plus proche des citoyens est possible.