`Signes de Vie`

à Paris ! :

tous les paris sont ouverts  

 

Interview en exclusivité avec

Jose Rodrigues Dos Santos

journaliste, reporter de guerre et l`un de plus grands auteurs européens de thrillers historiques, auteur du best-seller Lignes de Dieu lors du lancement à Paris de son nouveau livre, `Signes de Vie`

by Ingrid Vaileanu 

Photo : Le journaliste Dov Alfon, Vice-président APE et organisateur des Rendez-vous littéraires APE,

José Rodrigues Dos Santos et Paola Sandoval, Présidente de l`ÀPE (Association de la Presse étrangère à Paris)

Interview Francophone : Vos livres s`inspirent des vérités scientifiques auxquelles vous dédiez une grande attention, du temps, de l`importance. Vous avez dit lors du rendez-vous littéraire APE avec la presse internationale à Paris que vous concevez la lecture d`un livre non pas comme une `passe-temps` mais un `gagne temps` par la force de l`information crédible, documentée que vous y intégrez car vous-même et les personnages sont avant tout à la recherche des vérités. Quel est le rôle des écrivains au 21e siècle et quelle est la place de l`imagination dans la société de connaissance d`aujourd`hui? 

 

José Rodrigues dos Santos : L`art c`est ce que les artistes décident de nommer ART. Ce fut une conclusion du mouvement artistique du 20e siècle et je suppose que ce sera encore valable pour le 21e siècle. Le grand défi dans l`avenir pour les artistes sera l`intelligence artificielle, car je suppose qu`elle sera capable de développer aussi une forme d`imagination créative. Cela peut sembler impossible, fou, aujourd`hui mais certainement pas aussi fou dans 20 ans. Comment l`art humaine va survivre quand les machines seront indépendantes ? Tous les paris sont ouverts.

 

Interview Francophone : Vos livres font penser à une `causalité récursive` (au sens d`Edgar Morin) entre l`inspiration de certains scientifiques dans les livres de fiction et l`imagination des écrivains nourrie par des vérités scientifiques. Comment pensez-vous que la fiction nourrit le travail des scientifiques et les découvertes scientifiques deviennent - elles source de l`imagination des écrivains et artistes ? 

 

José Rodrigues dos Santos : La science et l`art sont beaucoup plus connectées qu`on pourrait y croire. En effet, ce fut l`écrivain Argentin Jorge Luis Borges qui a suggère pour la première fois le concept des `multivers` qui est aujourd`hui si populaire dans le milieu des scientifiques. D`autre part, les écrivains s`inspirent des avancées scientifiques et présentent tous ces mondes des possibles basées sur ces avancés scientifiques. A titre d`exemple, la façon que Aldous Huxley a écrit sur la manipulation génétique dans son roman dystopique Le Meilleur des Mondes. Ou bien George Orwell qui en commentant son œuvre Dix-neuf-quatre-vingt-quatre sur le totalitarisme communiste, explique que son œuvre n`était pas une prophétie mais un avertissement. C`est ce que les artistes font quand ils s`emparent des sujets scientifiques. Ils présentent des possibilités qui sont en effet des avertissements.

 

Interview Francophone : Quelle est votre signature dans le monde du livre du 21e siècle ? Comment résumer l`écrivain Jose Rodrigues dos Santos? 

 

José Rodrigues dos Santos : Ce n`est pas à moi d`expliquer quel est mon rôle dans la littérature car je n`ai pas de telles présomptions sur moi-même. J`écris des romans qui essaient d`être amusants et en même temps capables d`exprimer des vérités sur nous-mêmes, sur le monde, sur l`histoire, sur la société et l`univers. Je crois que le plus noble rôle de la littérature est d`exprimer des vérités tout en utilisant la fiction. Par exemple, Le Procès de Kafka est une œuvre littéraire majeure car arrive à exprimer la profonde vérité sur les aspects distordant du système judiciaire. La grande littérature ne se résume pas à des mots ou à l`expérimentation du langage, mais révèle des vérités.

 

Interview Francophone : Vous êtes un écrivain reconnu au niveau mondial. Vous parlez plusieurs langues et surtout vous avez une empathie extraordinaire pour sentir et communiquer avec toutes les cultures... quel est le lien qui vous lie à la France, aux cultures latines et aux francophones ? Qu`est-ce que ces cultures vont aimer le plus dans vos livres ? 

 

José Rodrigues dos Santos :: Je me considère un écrivain du monde et j`essaie d`écrire pour chaque personne n`importe le gendre ou la nationalité. Bien sûr je comprends la culture latine mieux que toute autre culture car je suis latin et la seule langue latine majeure que je ne parle pas est le Roumain. Écrire pour des cultures lointaines est difficile, sinon totalement impossible, mais certains sujets sont universels. Par exemple dans L`Énigme de Einstein je traite le sujet des découvertes scientifiques réelles concernant l`existence de Dieu tandis que dans La Clé de Solomon je traite des découvertes scientifiques sur ce que ce passe lorsque l`on meurt. Ceux sont des sujets universels qui pourraient intéresser tout le monde en Europe, en Afrique ou en Asie. Ayant dit cela, les différentes cultures apprécient les choses de manières différentes et évidement je raisonne dans un mode européen. On ne peut pas s`en empêcher.

 

Interview Francophone : C`est quoi le 21e siècle pour vous en tant qu`écrivain et en tant que journaliste ? 

 

José Rodrigues dos Santos : Pour résumer, un défi majeur. D`une part, parce que celui est le siècle dans lequel je vais mourir. Et parce que tout change si vite dans les deux domaines.  

 

Interview Francophone : Quelle est votre meilleure expérience en tant qu`écrivain ? 

 

José Rodrigues dos Santos :Être lu. Ne croyez pas certains écrivains qui affirment qu`ils ne s`intéressent à être lu ou pas. Bien sûr qu`ils s`y intéressent. Sinon ils n`auraient jamais publié leurs livres mais juste écris et mis sur une étagère. Le plus important dans l`art sont toujours les personnes.   

 

Interview Francophone : Quel est votre grand pari pour le futur du livre ? Et pour le futur (tout court) ? 

 

José Rodrigues dos Santos : Je crois que dans le futur, l`humanité sera remplacée par l`intelligence artificielle. C`est ce que mes romans L`Énigme d`Einstein et Signes de Vie suggèrent et c`est ce dont je suis convaincu personnellement. En ce qui concerne les livres, je pense qu`ils seront bien là dans le futur proche même s`ils vont devoir s`adapter aux conditions technologiques et sociologiques.

 

 

Interview Francophone : Quel conseil pour ceux qui veulent faire évoluer nos sociétés en s`inspirant des livres du 21e siècle ? 

 

José Rodrigues dos Santos : La connaissance et le pouvoir impliquent la responsabilité. Si l`on est dans la position de pouvoir changer le monde, il faut être responsable.