Au nom de l'innovation !

 

Interview en exclusivité avec

Ramzi Larbi

fondateur et Président Directeur Général

VA²CS

by Ingrid Vaileanu 

I

Face au coronavirus : faut-il traquer les Français via leur smartphone ?

 

Interview avec Ramzi Labri, fondateur de l'entreprise VA2CS spécialisée dans l'intelligence artificielle, qui analyse le système mis en place par la Corée du Sud

 

Face à la gravité de la pandémie de coronavirus et aux appels au confinement encore trop souvent pris à la légère par les Français, on peut se demander si la France ne devrait pas s'inspirer de la Corée du Sud et suivre par GPS les personnes infectées via leur smartphone.

 

Entre questions éthiques et libertés individuelles d'un côté, hôpitaux saturés et centaines de morts chaque jour de l'autre, la question de prendre de mesures encore plus drastiques semble se poser naturellement. 

Interview Francophone : Dans quelle mesure l'IA peut aider dans la lutte contre le coronavirus ?

 

Ramzi Labri : Aujourd’hui je ne crains que l’IA puisse être d’une grande utilité. Qui dit IA dit data et il me semble qu’à date les données ne sont pas assez importantes pour essayer de prédire la propagation et l’anticiper. 

Beaucoup essaye mais ce sont plus des modèles mathématiques que des modèles d’IA 

Dans une autre mesure l’IA, par une analyse et une comparaison d’activité, peut aider à la détection de symptômes pouvant nous conduire à un doute sur le fait que la personne soit atteinte 

Exemple, des capteurs peuvent mesurer la vitesse de marche, la cambrure et la température de la personne âgée et ainsi alerter des tiers sur les possibilités qu’elle soit atteinte d’un virus (COVID-19 ou autres)

 

Interview Francophone : IA et seniors, une compatibilité est-elle possible ?

 

Ramzi Labri : Je pense honnêtement que la sécurisation à 100% des séniors à domicile comme en institution passera par une démocratisation de l’IA. 

Quand je dis sénior je parle bien évidement dans ce cas de personnes âgées dépendantes. 

L’IA est ou sera le seul outil capable de sécuriser à 100% sans pour autant mobiliser une aide 24h24 pour s’assurer que tout va bien 

Dans le cas de sénior non dépendant, je crois énormément en l’IA couplé à de la domotique. 

Ces IA permettront d’analyser les habitudes de vie et d’anticiper certaines situations

 

Interview Francophone : Quelles sont les limites de l'IA aujourd'hui ? 

 

Ramzi Labri : Le problème de l’IA c’est qu’elle n’est pas intelligente. Pour la rendre la plus intelligente possible nous devons la fournir en données plus ou moins pertinente

afin que le modèle soit le plus efficient possible La législation Européenne aujourd’hui nous empêche cela…. 

Sans ces données nous n’atteindrons jamais la perfection d’un modèle. 

De plus il est important de souligner qu’une IA aujourd’hui n’a pas vocation à remplacer l’humain.

Elle est là pour apporter de l’aide à des prises de décision mais ne remplacera jamais l’homme. C’est ce que nous efforçons d’expliquer aux différents utilisateurs de notre IA

.........................................................................

 

 

INTERVIEW ARCHIVE 

 

 

 

nterview Francophone: Pourriez-vous présenter votre entreprise ?

Ramzi Larbi: Creative Specific Software est parti d’un constat simple : Les dispositifs permettant de sécuriser la personne âgée n’ont pas évolué et ce depuis plusieurs années. Les dispositifs d’alertes dit porter ne sont pas toujours efficients et très peu utilisés en cas de réel problème à domicile notamment.

Fort de ce constat nous avons souhaité mettre nos compétences en matière d’intelligence artificielle au profit de la sécurisation des personnes âgées au domicile comme en institution.

Interview Francophone: Quelles innovations proposez-vous ? En quoi vos services sont-ils innovants ?

 

Ramzi Larbi: La solution VA²CS est née : Une IA permettant de signaler tout problème aux domiciles / institutions (chute, perte de conscience, perte d’activité etc.) sans que la personne âgée n’est rien à porter ou à actionner tout en respectant sa vie privée

Cette solution s’inscrit dans un processus d’innovation en changeant la perception que l’on peut avoir de la dépendance. Comment ?

En innovant technologiquement afin de répondre aux mieux aux enjeux du vieillissement. Question : que se passe-t-il si ma grand-mère tombe la nuit et que son système d’alerte et sur la commode ?

En réfléchissant à proposer une solution non stigmatisante par son design et qui par exemple rendra fier la personne âgée plutôt que de vouloir la cacher

Interview Francophone: Quelle est votre meilleure expérience/ meilleur moment au cours du développement de votre entreprise ? Meilleurs souvenirs ?

Ramzi Larbi: Un fait marquant : un SMS reçu personnellement après que mes équipes aient terminé une installation chez une dame âgée chuteuse à son domicile:

« Un grand merci pour votre disponibilité ! Bien sûr les aides humaines à domicile sont irremplaçables au quotidien. Mais nous avons réussi grâce à votre produit à sécuriser au mieux le lieu de viede notre mère en la préservant dans son environnement qu’elle affectionne depuis plus de 60 ans ! C’est très rassurant pour nous les enfants et très bénéfique sur la prise en charge de sa maladie neuro dégénérative. Bravo ! Bonne soirée

 

Interview Francophone: Quels conseils donneriez-vous à vos clients ?

 

Ramzi Larbi: Que l’IA peut les aider à affronter la perte d’autonomie d’un proche mais que l’humain doit garder sa place au centre de l’aide

 

Interview Francophone: Quels sont vos projets de développement à l’international ?

 

Ramzi Larbi: Nous discutons actuellement avec un leader mondial la distribution de notre solution dans plusieurs pays notamment tous les pays Européen , l’Australie , la Chine

Interview Francophone: Dans votre développement à l’international, faites-vous appel à des structures extérieures ?

 

Ramzi Larbi: Oui notre stratégie est de s’appuyer sur des partenaires référents dans chaque pays.

Parce que les marchés et les habitudes de chacun sont différents et il est important de s’adapter