"Face à la mère"

 une piece de théatre qui fascine!

 

by Ingrid Vaileanu   

Petit theatre.. et grande expérience à Paris! ... on rentre ... pour passer une véritable frontière ouverte: " un début dans son propre monde intérieur...tout en voyageant dans le temps de l'enfance de l'écrivain Jean René Lemoine...quel privilège !" nous a témoigné un spectateur ce dimanche. 

 

Une musique subtile qui dessine le décore .. au bout des doigts de Léa Hoffmann au piano... commence cette pièce de théâtre envoûtante qui pendant une heure met en scène avec intelligence la musique, les voix, les regards et mouvements subtiles .. et surtout les magnifiques récits de l'écrivain Lemoine.. 

 

Au delà du jeu des acteurs, de la performance, du choix de laisser libre le spectateur à voyager dans son propre intime... retrouver par magie ses propres souvenir de l'enfance... des pays et des lieux qu'on quittent tous quand on a grandit.. et encore.... cette pièce de théâtre, loin d'être un jeu d'enfant, réalise une véritable catharsis .. Incapables d'empêcher au moins une petite larme de couler, les spectateurs "se sentent guéris un peu de l'une des ruptures qui marquent le plus nov vies à tous ...laisser partir les parents"...

 

"Je suis depuis longtemps fasciné par la puissance créative qui émane d'Haïti, j'y ai séjourné en 2014 et ramené quelques images pour le compte d'une ONG très impliquée sur place. Après avoir lu des textes de Gary Victor, Jacques Roumain, j'ai découvert Jean René Lemoine grâce à Yanick Lahens et suis tombé en amour de Face à la mère." Jean Philippe Renaud qui a fait la magistrale mise en scène grace aussi au talent  de Sarah Duret- Bernard, Christian Schweda et Lea Clara Hofmann (musique et création sonore). 

 

Tous les acteurs viennent de la fameuse Cours Florent et c'est d'autant plus admirable les échanges privilégiées avec eux après s'avoir laissé emporter par ces créateurs d'émotions...Ce bijoux d'humanité si actuel de nos jours vu les tragédies des émigrants, va se jouer seulement deux fois encore à Paris: le vendredi et le dimanche prochains toujours au Théâtre Croisées des Chemins à Paris.