La force de l'intelligence collective 

Interview en exclusivité pour l'édition spéciale 

Visionnaires du 21ème siècle

avec 

Thibault Lanxade

Président de Jouve

by Ingrid Vaileanu and Florin Paun  

Interview Francophone : Comment résumer les innovations dans votre domaine et impliquer les ressources humaines dans les transformations liées à des innovations ? 

Thibault Lanxade : Les nouvelles technologies et les changements culturels ont introduit de nouveaux rapports à l’entreprise, au temps et à l’espace : les métiers se transforment, les mentalités au travail évoluent, de nouvelles générations arrivent et bousculent les codes, de nouvelles formes de travail apparaissent, le cadre légal évolue et modifie le dialogue social dans l’entreprise, …

 

Je suis convaincu qu’en veillant constamment à l’équilibre de l’équation de l’économique et du social, les entreprises doivent repenser leur modèle social, culturel et managérial pour renforcer l’engagement des collaborateurs et améliorer leur attractivité. 

 

Aujourd’hui, le DRH 3.0 doit comprendre qu'il lui faut s'adresser à l'individu comme à un consommateur de services, et non pas selon un lien de subordination. Dans ce contexte, la fonction RH doit se transformer quitte à bousculer l’ordre établi et adopter une posture d’innovation RH pour concevoir des « offres RH » de référence. 

 

Dans le cadre du projet de transformation de l’entreprise Jouve, les ressources humaines jouent un rôle clef. Nous avons élaboré une cartographie de l’ensemble des acteurs de l’entreprise et mis en place une organisation permettant l’expression continue des collaborateurs : dîners informels pour apprécier l’enthousiasme et la motivation des collaborateurs, méthode de communication permettant en 48h de communiquer à l’ensemble des collaborateurs des sites. 

 

Nous avons aussi décidé de créer un comité de direction à la Transformation au sein de Jouve pour faciliter l’émergence d’idées nouvelles. Véritable « diffuseur » de culture digitale, il accompagne le développement de Jouve dans sa stratégie d’innovation digitale et managériale en favorisant la créativité collective d’une part et d’autre part, en faisant évoluer les comportements managériaux. 

 

Interview Francophone : Pouvez-vous partager vos valeurs sociales et environnementales ? 

Thibault Lanxade : Nous avons lancé une initiative inédite dans le cadre de l’amélioration de la qualité de vie au travail chez Jouve, un partenariat avec Babilou qui permet aux collaborateurs d’accéder à des places en crèche en accueil régulier à partir du mois de septembre 2019. Une alternative qui favorise l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

 

En termes de politique environnementale, nous sommes assez exemplaires pour le recyclage des papiers notamment via notre activité impression. Le groupe Jouve dispose aussi du Label RSE (Ecovadis) qui couvre les aspects suivants :  Environnement, Social, Ethique et Achats Res-ponsables.

 

Nous menons en parallèle différentes actions de fonds en faveur de la diversité, l'insertion pro-fessionnelle, la construction de relations solides et durables avec nos clients et fournisseurs, fondées sur la confiance et l’intérêt mutuels. 

 

Nous venons d’ailleurs de signer au Ministère de Bercy la chartre des relations fournisseurs res-ponsables. 

 

Enfin, Jouve soutient la politique de réserve militaire de l’Etat et s’implique également auprès de l’association « Solidarité défense » qui apporte son soutien aux militaires en opération, aux blessés, aux invalides ainsi qu’aux familles endeuillées.

 

Interview Francophone : Quels ont été les partenaires de l'accélération de vos projets d'innovation, de formation RH ?

Thibault Lanxade : Nos premiers partenaires sont nos équipes ! Nous avons mis en place un coaching pour certains managers et accompagnons les membres du Comex pour porter cette mutation du groupe. Nous avons notamment initié une démarche de modernisation de nos pratiques managériales, pour faciliter le travail collaboratif, en mode projet, et favoriser la prise d’initiative et la confiance, qui sont les premiers accélérateurs de créativité et d’innovation. 

Nos projets d’innovation et de transformation concernent l’ensemble de l’entreprise Jouve, depuis nos solutions jusqu’à l’évolution de nos mindsets. 

En ce qui concerne l’innovation RH, nos champs d’innovation s’articulent autour de 2 axes : Une simplification systématique de nos process et pratiques pour limiter les lourdeurs administratives qui bloquent l’agilité et l’innovation et une nécessaire digitalisation de nos processus.  

Dans ce contexte, nous investissons dans un outil SIRH qui nous permettra de mieux anticiper l’évolution des besoins en compétences, de proposer des formations dans une démarche d’apprentissage collaboratif et permanent, des parcours de carrière, …

En tant qu’ETI, notre force c’est aussi notre agilité ! Elle nous permet de rectifier rapidement le tir et d’ajuster nos offres. 

Interview Francophone : Quelle est votre meilleure expérience de collaboration pour le succès des innovations, pour les ressources humaines et pour les "entreprises à mission" à la fois économique, sociale et environnementale ? 

Thibault Lanxade : C’est encore un peu tôt pour le dire aujourd’hui. Je m’appuie sur mes équipes et sur l’intelligence collective. Chacun à son niveau peut être porteur d’innovation que ce soit du simple gain d’efficacité à la proposition de nouvelles solutions à proposer à nos clients.

 

Je teste actuellement un nouveau concept qui est « l’entreprise à missions ». Nous avons donc choisi de créer des tasks forces sur nos offres stratégiques dans une logique très entrepreneuriale. Nous souhaitons donner du sens aux équipes impliquées et favoriser l’émergence d’équipes soudées. 

 

J’ai également recours à des experts reconnus dans le digital qui interviennent au sein de Jouve pour nous aider dans notre transformation digitale et guider nos réflexions et actions.

 

Je suis par ailleurs très à l’écoute de nos retours clients, des besoins qu’ils expriment pour anticiper le Jouve de demain.

Quels sont vos objectifs en 5 à 10 ans et comment soutenir et inspirer les générations des innovateurs INTRA-PRENEURS ?

Thibault Lanxade : Notre ambition est de doubler notre chiffre d’affaires sous 5 ans, avec une croissance de 15% dès 2019. 

 

Notre longue expérience du document, notre expertise reconnue dans la digitalisation des processus documentaires et notre capacité à proposer des parcours clients fluides et personnalisés sont de véritables atouts pour nous différencier et atteindre nos objectifs de croissance.

 

En termes d’organisation, Jouve doit conserver une logique de business unit. Celle-ci ne doit pas être une organisation en silos mais des unités de business interconnectées entre elles où chaque collaborateur s’identifie comme un maillon essentiel dans la chaîne de production.