Oh my God,

she is Parisian

 

 

 

Interview en exclusivité

avec 

Julie Colas

« Oh my god she’s Parisian » au théatre Bo Saint-Martin,

by Ingrid Vaileanu 

Interview Francophone : Comment dialoguer vous avec les générations du 20 siècle à travers votre art et quelle réponse apportez-vous aux souhaits de cultures éclectiques de nos sociétés en bouillonnements ?

 

Julie Collas : Je fais partie de ces générations du 20 ère siècle qui ont entre 30 et 40 aujourd’hui, nées avec téléphone fixe ET un minitel et qui utilisent aujourd’hui un smartphone et les réseaux sociaux.  Faire un spectacle en Anglais à Paris est une façon d’ouvrir la porte du « global village » que nous présentait déjà Mc Luhan. De mon point de vue une culture si éclectique soit-elle se base sur ses fondements, aussi j’utilise dans mon spectacle un socle culturel, celui de Paris et plus précisément l’image de la Parisienne et la figure qu’elle renvoie dans l’imaginaire du monde entier. Pour ma part, je ne crois pas que nos sociétés « bouillonnent » mais je dirais qu’elles infusent au sens où chacune d’entre elle est poussée par une forme de globalisation culturelle et linguistique. C’est pourquoi un show comme « Oh my god she’s Parisian » répond à une partie des attentes de ces nouvelles générations qui regardent Netflix et U tube sans sous-titre.

Interview Francophone : Quel est le rôle de l’art en général pour façonner les futures sociétés démocratiques et comment vous inspirez-vous de la société actuelle ?

 

Julie Collas : A l’origine l’art n’avait pas de mission. Dans le monde Grec l’art était uniquement le « beau ». on ne lui a donné une utilité que plus tard et souvent celle-ci était façonnée par des intérêts politiques. Si j’avais une utilité à donner mon art - la comédie- cela serait d’introduire un fluide, le rire, dans les rouages d’une société démocratiques qui peut parfois être malmenée et crispée par de multiples intérêts. En ce moment, je m’inspire beaucoup de la crise des gilets jaunes pour expliquer à mes spectateurs - notamment étrangers - quelle force pousse les Français qui revêtent du jaune à manifester chaque week-end depuis bientôt six mois. J’utilise l’humour pour faire passer mes idées à des étrangers qui ont souvent une vision très caricaturale de notre pays. En général l’inspiration me vient dans ma vie quotidienne, avec mes enfants, dans mon couple, dans la rue et notamment à la terrasse des cafés ! Paris est une source inépuisable pour un humoriste, ce qui me permet de changer en permanence mon spectacle en fonction des expériences que je vis et de l'actualité.

 

Interview Francophone : Quel conseil, souhait pour les générations européennes (qui certains refusent de "consommer" l'art et préfère le "vivre" ensemble avec les artistes en expérimentant le processus même de création de l'art pas seulement le résultat) 

 

Julie Collas : Au-delà des écrans, il y a un regain d’intérêt pour le spectacle vivant.  J’ai souvent l’occasion de rencontrer dans mon public des gens qui me suivent sur les réseaux sociaux. Je suis heureuse de voir que les gens continuent à chercher le vrai au-delà des réseaux sociaux. Cela montre bien que la société a encore besoin de faire « socle » et de se retrouver autour de thèmes fédérateurs tels que la lecture, le cinéma… Tout ne se dématérialise pas bien au contraire. Jamais il n’y a eu autant d’intérêt pour les humoristes qu’aujourd’hui, que l'on retrouve jusque dans les émissions politiques pour leur sens de la caricature et de la satire, car notre rôle à travers l’humour est de dénoncer les petits arrangements que font les sociétés avec la réalité.

 

Je suis un pur produit de cette génération Européenne puisque je fais le choix délibéré de parler en Anglais de la France à des Français et à des étrangers. C'est une langue qui nous unit tous dans le monde mais c'est aussi un pari que je fais.

 

Si mon expérience personnelle - avoir quitter un travail bien payé en entreprise pour la scène - peut donner l’envie ou le courage à certains de quitter un univers de confort pour vivre et faire leur art cela serait formidable…

 

« Oh my god she’s Parisian » au théatre Bo Saint-Martin, 19 boulevard Saint-Martin 75003 Paris tous les vendredis et samedis soirs.

https://www.france24.com/en/20190215-perspective-comedian-julie-collas-oh-god-shes-parisian-comedy-paris-humour